Twitter Rejoindre le groupe sur facebook Suivre la vie du site Suivre la vie du site Flickr Instagram icone tripadvisor icone dailymotion icone youtube

Au pays de Roby et de Josy...

Trail du Haut-Koenigsbourg - Dunes d’espoir
jeudi 20 septembre 2012 par Sandrine

Au pays de Roby, comme dans tous les pays, on s’amuse, on pleure, on rit...Il n’y a pas de méchants, rien que des gentils !!

D’’lieb bring d’’lieb

Willkomme in Elsàss

(l’amour apporte l’amour, bienvenue en Alsace)

Bienvenue...

Comment vous expliquer à quel point ce petit mot anodin, a pris tout son sens lors de ces deux journées inoubliables passées dans la région de Kintzhzeim et de Châtenois...

Je me dois de ne rien oublier afin de vous relater ces moments magiques partagés avec nos hôtes Alsaciens.


Le trail du Haut-Koenigsbourg était le prétexte de départ pour réunir les différentes antennes des Dunes d’Espoir, le Sud, Paris, et l’Alsace.
Un trail au pays des cigognes, de la choucroute et du Gewurztraminer, tout de suite, cela interpelle !!

Pas question de tournicoter autour du pot, nous en serons !!

Samedi 15 septembre

Les vacances sont déjà éloignées, et ce samedi de septembre, nous sommes ravis de nous lever à 5 h pour aller prendre notre train, qui reliera la garde de l’Est à Strasbourg.

Notre petite progéniture, ces enfants qui seront nôtres le temps d’un week-end, arrivent un à un, avec leurs parents ...
Rayan, Elouan, et enfin Morgane, par ordre d’apparition, nous rejoignent sur les quais peu bondés de la gare .

JPEG - 90.4 ko
JPEG - 67.7 ko
JPEG - 61.5 ko

Notre troupe des « Dunes d’espoir » Parisienne est au complet, enfants, coureurs et accompagnateurs embarquent dans le train, le départ imminent est annoncé, derniers aurevoirs au travers la vitre du wagon, les parents nous confient leurs petits, il s’agit maintenant de jouer notre rôle à la perfection !!

Le train démarre, c’est parti pour l’Alsace !!

Deux petites heures de voyage nous permettent de faire connaissance avec Rayan, le seul enfant que l’on ne connaisse pas, puisque Miss Morgane était avec nous en Guadeloupe, et Elouan au marathon de Vannes.

Je ne vous les présente donc plus, Morgane a toujours son petit regard espiègle et sa fossette coquine, et Elouan son petit air romantique avec ses beaux cheveux tout ondulés, ils sont bien sages tous les deux et se laissent bercer par le roulis du train …

Rayan, est un phénomène à lui tout seul, il n’a pas sa langue dans sa poche, et nous fait une démonstration de son humour décapant !
Il rêve de faire un jour son propre One man show, et teste sur nous son pouvoir comique !!

Autant vous dire que le trajet passe vite à écouter ses blagues et ses histoires, on peut le dire, il nous aura vraiment fait rire, et le faire taire n’est de toutes façons pas une mince affaire...

« Votre TGV arrive en gare de Strasbourg »

Je n’ai même pas eu le temps d’ouvrir un bouquin ou d’écouter un peu de musique, nous voici déjà arrivés à destination.

Nous débarquons à peine sur le quai avec fauteuils et valises, que Serge fait déjà son apparition.

JPEG - 29.6 ko

Serge, responsable de l’antenne d’Alsace, sera notre chef du week-end, notre gentil organisateur, notre gentil accompagnateur, notre gentil guide, bref notre gentil tout court !

Le bus nous attend pour nous emmener jusque Châtenois, petit village typique Alsacien, où nous serons logés, nourris, et surtout blanchis (nouveau terme pour dire que le vin blanc y coule à flots !!)

L’arrivée au gîte d’étapes se fait sans encombres, et nous apercevons avec bonheur la bouille de nos amis Josiane et Roby...

Depuis le temps qu’ils suivaient les différents épisodes des dunes d’espoir, nous leur avions évoqué l’idée qu’ils pourraient nous retrouver lors de ce week-end dans leur région natale.
Généreux et sensibles, ils avaient évidemment répondu par la positive, et Serge s’était démené pour leur trouver le gîte et le couvert.

Nous retrouvons également avec bonheur Sandra, Sylvie, Seb, ean-Louis, Raphaël, Christian, les locaux que nous connaissons bien ...

Nous prenons possession de nos chambres, notre nuit se fera à 5 (oui les trucs à 3 c’est démodé !!)
Josiane, Roby, et Georges partageront donc avec nous, ronflements et autres bruits intempestifs des activités nocturnes !

Mais l’heure de l’apéritif et du pique-nique a sonné, et Il est temps de se mettre « à table » sur la jolie terrasse ensoleillée prévue à cet effet.

Tout le monde a apporté différents plats confectionnés avec amour, et les tables se remplissent de façon bien gourmande...

Organisés que nous sommes, Domi et moi avons carrément oublié de prévoir le repas du midi, et sommes plutôt piteux de cet oubli ...Nous décidons d’aller dans le village pour y acheter des denrées locales...

Josiane et Roby nous rassurent, ils ont normalement apporté assez pour que l’on puisse ne pas mourir de faim tout de suite.
Et à la vue du déballage de leurs sacs de pique-nique, nous comprenons parfaitement la teneur de leurs propos !!

Josiane c’est Mary Poppins, ses sacs n’ont pas de fond ou bien ??
Plus elle en met sur la table, plus il en reste à sortir, il y a de quoi nourrir et hydrater un régiment et plus encore !!

JPEG - 97.9 ko
JPEG - 64.9 ko

Kouglofs faits maison, saucisses, pâté en croûte, vin blanc, vin rouge, et rien que des grands crûs !!
Le pique-nique de luxe si vous voyez ce que je veux dire !

Leur intégration est à ce moment même officielle, ils font maintenant partie des Dunes !!

Chacun se régale à goûter aux différentes spécialités locales, une tranche de gendarme par ci, un verre de Gewurtz par là, un bout de Kouglof encore ici...

JPEG - 186.6 ko
JPEG - 101.1 ko

Il y a bien trop de choses à déguster, et les estomacs commencent à être repus !

Les enfants profitent également de ce festin, ils ont mangé leur sandwich mais ne disent pas non au gâteau au chocolat, ou à une petite crêpe !

Nous sommes plutôt bien à profiter du soleil et nos papilles gustatives ont été mises à rude épreuve, mais il est grand temps de remonter dans le car, pour une visite au château du Haut-Koenigsbourg.

Nathalie, notre guide particulière profite du tout petit trajet vers le château, pour nous expliquer le déroulement de la visite.

Le château n’étant que très peu accessible aux personnes à mobilité réduite, les enfants et leurs accompagnateurs, auront droit à une explication un peu particulière de cet édifice médieval, sans pouvoir visiter l’intérieur, car les escaliers y sont bien trop nombreux.

Les autres pourront à leur guise visiter toutes les parties du château.

A la descente du bus, nous admirons la vue panoramique sur la vallée d’Alsace et la forêt Noire au loin, nous sommes en altitude et la marche est haute si l’on regarde vers Châtenois !!

Les familles Alsaciennes sont venues nous rejoindre ici avec leurs enfants : nous retrouvons avec bonheur notre jolie Aude, et faisons connaissance avec l’adorable Ryad, Capucine et Nicolas, deux petits jumeaux absolument craquants, Jules, que les Dunes ont connu bébé, il ne manque que Jean à l’appel, que l’on ne verra que pour la course.

JPEG - 68.7 ko
JPEG - 82.4 ko
JPEG - 77.2 ko
JPEG - 51.8 ko
JPEG - 66.9 ko
JPEG - 63.3 ko
JPEG - 65.9 ko
JPEG - 56.2 ko

Les Sudistes arrivent à leur tour de Marseille, la grande famille des Dunes est au complet, les festivités peuvent commencer.

Le chemin caillouteux est un peu difficile pour les fauteuils roulants, et Roby se met derrière Morgane pour la pousser, le voici confronté au maniement du fauteuil, et il s’en sort plutôt très bien !!

Le château du Haut-Koenigsbourg se dresse maintenant devant nous, il est juste somptueux, il domine fièrement sur son piton rocheux, sa construction en grès rose le rend beaucoup moins austère que certains autres vestiges du moyen-âge,

Nous pénétrons dans les entrailles de ce lieu gorgé d’histoire.

JPEG - 120.6 ko
JPEG - 87.9 ko

A peine avons-nous franchi la haute porte du château qu’un drôle de petit monsieur nous invite à le suivre et à l’écouter...

Il nous dit être un ménestrel au doux prénom de Zélig …
Il vit au moyen-âge et nous explique les us et coutumes de son époque, nous taquine sur nos « chausses » et nos vêtements, ignore ce qu’est le coca-cola ou la télévision...
Il va alors trouver le partenaire idéal en matière de réplique savoureuse en la personne de Rayan !!

JPEG - 72.6 ko

Nous devenons alors public d’un sketch comique...

Zélig vit au 12e siècle au château, Rayan vit au 21e siècle à Poissy dans un HLM !!
La confrontation est extra, à la question de notre ménestrel qui nous demande si nous sommes tous des nobles, notre Rayan avec toute sa spontanéité et son humour, répond « non, moi je suis un arabe !! »

Cela restera une des répliques à retenir, mais il y en a eu beaucoup, et c’est hilares que nous continuons la balade avec notre Zélig (qui, au passage, se fera rebaptiser Zitoun, ou zigfreud par Rayan !!)
Il n’est pas question de perdre une miette de cet échange, c’est un peu le remake des « Visiteurs », et nous en perdons l’idée de visiter l’intérieur du château !

Les autres enfants se régalent des réparties entre ce petit bonhomme bizarre qui ne vit pas comme nous et notre Rayan au sommet de sa forme.
Les rires fabuleux de Ryad, Capucine ou Nicolas, emportent tout sur leur passage !!

JPEG - 77.6 ko
JPEG - 182.8 ko

L’animation de notre ménestrel prenant fin, Domi et moi décidons d’aller faire un tour express dans le château, pendant que les enfants assisteront à un film leur permettant une visite virtuelle.

Tout est vraiment très beau, le haut du donjon, le bastion, le panorama, les anti-chambres de l’impératrice, nous sommes au pas de course, mais prenons le temps d’admirer la forteresse.

Il nous faut redescendre pour retrouver tout le monde et retourner au bus.

Nous repartons vers notre centre d’accueil où nous attend un « léger goûter !! (il faut savoir que le mot léger en Alsace n’a aucune valeur !!)
Des gâteaux délicieux, des boissons, rien ne manque à cette collation, ce n’est que de la pure gourmandise et on ne résiste pas.

Il est alors l’heure de la démonstration des handi-chiens, golden-retriever ou labrador, leur prestation est époustouflante et l’aide apportée aux personnes en fauteuil est carrément extraordinaire !

Nous profitons ensuite d’un peu de temps libre pour nous balader dans Châtenois, découvrir le village, ses détaillants en vin, son église, sa tour des sorcières où la cigogne Emma a décidé d’installer son nid douillet !!

Le temps passe à une vitesse folle, et nous ne devons pas rater le concert privé de Lisa Doby, cette chanteuse Américaine, exilée en Alsace, à la voix unique et au parcours incroyable nous offre ses mélodies influencées de l’univers de la soul...

JPEG - 79 ko

C’est un très joli moment musical, et nous savourons la chance que nous avons d’assister à ce concert à l’ambiance intime.

La soirée se poursuit et devient enflammée grâce à Christian, porteur de la célèbre flamme des jeux Olympiques, beaucoup d’émotion et de partage à l’évocation de son fabuleux parcours à Londres !

Mais restons dans la flamme...Kueche pour l’apéritif !!
Là encore, impossible de résister à ces tartes flambées qui passent et repassent sous nos narines exacerbées !!
Et une, et deux, et trois quatre parts !!

Ce n’est pas raisonnable, surtout qu’il y a le plat qui arrive, le fameux Kassler accompagné de sa salade de pommes de terre !! (Attention, merci de bien prononcer avec l’accent...Le KAAAAsleurr !!)

C’est insoutenable toute cette débauche de mets délicieux !!
Nos estomacs crient stop, mais notre gourmandise nous incite à continuer...Alors...on continue...
Après la viande, passons au Munster et ses graines de cumin, puis à la tarte aux prunes...

Par souci de dignité, je ne vous ai pas cité les vins qui complétaient cet excès de gourmandise.
Vous allez finir par baver devant votre écran, et je ne veux pas en être responsable.

JPEG - 53.8 ko
JPEG - 61.6 ko

La soirée s’achève, les tables sont rangées, la vaisselle part faire trempette, et nous pouvons aller nous coucher !!

Notre dortoir nous attend pour une belle nuit de sommeil.

On se replonge dans les jolies colonies de vacances avec les lits superposés, Domi et Roby prennent place sur les lits du haut, Josiane et moi serons en bas, comme le dira justement Domi, il faudra surtout que les sommiers supportent le poids de nos gaillards !!

Cela grince un peu, mais rien de grave...

Georges range ses petites affaires, se démaquille (je te taquine Georges Aufray !!), et hop tout le monde se retrouve allongé !!
Nous pouvons fermer les yeux et savourer cette nuit Alsacienne.

JPEG - 39.9 ko
JPEG - 51.8 ko

Dimanche 16 septembre

5 H 30 – Les réveils se mettent en route, les douches sont prises d’assaut, l’heure de la course a sonné...
Fini le tourisme et les visites culturelles, ce matin, ce sera montée au château du haut-Koenigsbourg avec les joëlettes, et en courant !!

Le petit déjeuner est donc à la hauteur de l’événement : café, thé, chocolat, pain, confitures, mais aussi Kouglof (y a pas d’heure pour en manger !!), jambon et...et...Kassler !!!! (là non plus y a pas d’heure, c’est que du léger on vous a dit !!)

Les enfants savourent ce petit déjeuner complet, les yeux sont un peu fatigués, mais ils sont déjà heureux de partir sur la course.

7 H 15 – Le soleil inonde ce début de matinée, nous embarquons dans le bus

Tout le monde est là, nous pouvons rejoindre le départ à Kintzheim, 5 minutes nous suffisent pour nous rendre à la salle des fêtes et nous garer.

Les premiers relais sont installés dans les joëlettes : Morgane, Elouan, Rayan, et Aude prennent donc place dans leur carrosse.
Il fait un peu frais mais il n’y a pas un seul nuage dans le ciel azur, les lumières éclaboussant les vignes et paysages environnants sont superbes.

Roby se prend au jeu, et pousse la joëlette !!
Encore un peu d’entraînement et il fera partie des coureurs notre cher Roby !!

L’animateur et Serge présentent les Dunes d’espoir au micro de l’organisation, le départ va bientôt être donné.
Le jaune a envahi la ligne, la vague des coureurs prépare une haie d’honneur au passage des joëlettes, le signal est donné, top c’est parti !!

JPEG - 89.7 ko
JPEG - 120.1 ko

Toujours cette même émotion qui nous étreint au passage de nos petits, les frissons ne sont pas dûs à la fraîcheur du matin...

Nous ne restons pas à regarder le départ des autres coureurs, car il nous faut partir en voiture pour les retrouver au relais.

Notre cortège d’accompagnateurs est impressionnant, 9 voitures au total partent en forêt pour assurer le ravitaillement et le relais de nos coureurs.
Serge nous guide, afin de ne pas nous perdre dans cette superbe forêt, nous roulons lentement sur un sentier à l’ombre des chênes et pins qui le jalonnent.

Après quelques kilomètres, nous parvenons à la cabane de pain d’épices, j’ai bien cherché, je me demande si je ne viens pas de trouver Hansel et Gretel, malheureusement le joli chalet de bois, lui, n’est pas consommable !

JPEG - 34.7 ko
JPEG - 23.9 ko
JPEG - 88.4 ko

Mais qu’il est beau cet endroit en pleine forêt !!

Nous installons le ravito sur la table de pique-nique, un ravito comme jamais aucun coureur n’a pu avoir sur une course : du Kouglof (je vous l’avais dit, y a pas d’heure pour en manger), des gâteaux, des tranches de gendarmes, des bananes, des oranges, du fromage, de la bière...Bref, de quoi requinquer les plus faibles s’il y en a !

Déjà les premiers coureurs arrivent à notre hauteur, et nous les encourageons !

Serge tente de leur refourguer une bière, mais le sportif est sérieux, et ils refusent tous cette rasade de houblon.

Nos joëlettes arrivent toutes une par une, le relais se fait sans encombres, Capucine, Nicolas, Jean, et Ryad, partent à leur tour pour une jolie balade vers le château et la montagne des singes.

JPEG - 62.3 ko
JPEG - 64.5 ko

Nous rangeons tout, sans laisser même une miette aux hôtes de ces bois.
L’endroit est laissé aussi propre que lors de notre arrivée.

Le cortège de nos véhicules reprend la route vers Kintzheim,
Nous avons un peu de temps avant l’arrivée prévue des joëlettes, mais nous prenons place au soleil, une centaine de mètres avant l’arche d’arrivée.
Les participants et finishers de cette course en terminent avec ces 24 km, nous les applaudissons de leur exploit.

Une joëlette est en vue là haut, dans les vignes...Pourvu qu’ils ne fassent pas de pause au milieu des raisins non fermentés !!
Les voici qui arrivent sur le dernier ruban de bitume.

Ryad est le premier, la joëlette s’arrête à 50 mètres de l’arrivée.
Ryad descend.

Soutenu par les coureurs, le petit bonhomme marche, avec toute la hargne et la rage de vaincre !

Il franchit la ligne, heureux et victorieux !

L’émotion est terrible, nos lunettes de soleil cachent les larmes de bonheur.

JPEG - 83.9 ko

Je crois que l’on peut assister à un nombre incalculable d’arrivées de ces enfants, sans jamais être blasés de l’émotion qu’elles procurent.
En tous cas, moi, je ne sais résister à cette boule dans la gorge qui serre, et qui fait pleurer mes yeux !!

C’est ensuite au tour de nos petits jumeaux, Capucine et Nicolas d’en terminer avec ce joli parcours, leurs sourires inondent leur visage radieux, ils sont juste magnifiques !!

JPEG - 113.5 ko
JPEG - 121 ko

Tout le monde s’étreint, les embrassades fusent, on pleure, on rit, c’est du bonheur avec un immense B !!

Jean est à son tour le héros de cette course, lui aussi descend de sa joëlette, entouré et soutenu, il met toute sa volonté et sa détermination à finir en marchant !!

JPEG - 102.9 ko

Toute l’équipe des Dunes est présente sur ces derniers mètres...
Nous accompagnons Jean jusqu’à la ligne, l’émotion est à son comble...
Il y a beaucoup d’amour entre nous tous à cet instant, le temps s’est arrêté, laissez-nous savourer !!

Par contre, si quelqu’un a l’antidote pour arrêter cette satanée boule dans la gorge et ces larmes qui n’en finissent plus, je suis preneuse !!

La course est terminée.

Nous savons d’ores et déjà que le week-end tire sur sa fin, et la nostalgie s’installerait presque.

Rien de tel que de bons saucissons en croûte au repas offert par l’organisation, une excellente bière dégustée sous le soleil, et quelques pitreries de notre ami Rayan pour nous redonner le sourire !!

JPEG - 77.9 ko

La cérémonie de remise des coupes va alors remettre une jolie couche d’émotion, les enfants sont tous montés un par un sur l’estrade avec leur fauteuil, ils brandissent fièrement leur trophée à bout de bras, symbole de leur victoire sur la vie, sur le handicap, le public applaudit à tout rompre, conquis...

C’est une standing ovation, et rebelote, mes yeux se mouillent instantanément, je crois que je vais consulter mon ophtalmo en rentrant...

Pour nous remettre de tout cela, nous partons prendre un peu l’air, et marchons à la découverte des superbes maisons typiques de Kintzheim avec Eric et Roby, les colombages et les géraniums version géantissimes ornent les façades colorées, c’est juste magnifique.

La pendule ne s’est malheureusement pas arrêtée et le retour vers Paris est proche.

Le bus est là, le moteur tourne.

Il va nous falloir quitter l’Alsace, nos hôtes bienveillants, cette ambiance fraternelle, ces paysages magnifiques...
Il va nous falloir dire aurevoir aux enfants, à leurs parents, leur promettre que l’on se reverra un jour...

Oui nous avons été les bienvenus en Alsace, oui nous reviendrons, oui nous voudrions rester !!
La bière est bonne dans la région, mais il n’y a pas que cela ..

JPEG - 69 ko

Morgane, Elouan, et Rayan embarquent dans le car, nous serrons fort dans nos bras Serge, Béa, Christian, Josiane et Roby, nos embrassades se veulent tendres et pleines d’amour !

Ils sortent les mouchoirs.

Les portes se ferment.

àdje !

Ce week-end Alsacien s’achève à la gare de l’Est, il est 20 h à Paris.
Nous quittons les Dunistes Parisiens, et faisons de gros câlins à Morgane, Elouan, et Rayan, nos trois enfants le temps de cette escapade.

Faites comme nous, voyez le vie en jaune !!

JPEG - 103.4 ko

PS

Un énorme MERCI à Serge, à toute l’équipe des Dunes d’Alsace pour leur organisation sans faille de ce week-end magique !!

Merci à Phil pour les superbes photos qu’il a prises, son œil a su capter chaque sourire des enfants..

De gros bisous ou câlins à ces gosses qui nous permettent de vivre ces moments si forts, si intenses, nous les aimons pour tout ce qu’ils sont.

Un coup de chapeau à Josiane et Roby, nos zamis des Tournels, ils sont désormais jaunes dans le coeur, et je crois qu’ils ont été adoptés par les Dunes, vous avez été formidables de générosité et de tendresse, on vous adore !!


Laissez un commentaire