Twitter Rejoindre le groupe sur facebook Suivre la vie du site Suivre la vie du site Flickr Instagram icone tripadvisor icone dailymotion icone youtube

Etape n°6 - Grande Terre - Saint François

Guadarun 2012 - Gwada Lanta, l’épopée de nos héros
mardi 8 mai 2012 par Sandrine

Qu’il est bon ce matelas moelleux, les oiseaux gazouillent dehors, la nuit a été réparatrice à souhait !!

Après 6 nuits de bivouac, le confort de la chambre rend le sommeil luxueux !!

L’heure du réveil n’a pas été modifiée, il ne faudrait pas bousculer notre rythme infernal ….
Il est 5 h, les Dunes s’éveillent !!


JPEG - 72.5 ko

Samedi 14 avril 2012

Le petit déjeuner au Golf hôtel est parfait, petites viennoiseries, jus de fruits exotiques, confitures maison, cela devrait requinquer nos équipes suite à l’épreuve d’enfer de la veille.

A 6 h 30, les coureurs partent dans un premier bus vers le Moule, lieu de départ de la dernière et ultime étape de cette Guadarun !!

Morgane et Jonathan embarquent avec eux pour effectuer la première partie du parcours.

Pour notre petit groupe des Dunes, à la place du 4x4 habituel de nos relais, un bus complet nous est cette fois-ci réservé, autant dire que nous avons de la place pour tout rentrer, fauteuils, ravito, sacs etc !

Le confort jusqu’au bout !!

Nous partons pour la plage « Anse la Gourde » (je vous jure, je n’y suis pour rien !!).

Nous avons kidnappé Inès et Gaspard pour la bonne cause, ils feront la seconde partie de l’étape, et restent avec nous de gré et sans se forcer …

Le soleil a décidé de nous montrer de quels rayons il nous chauffe !!

Il est en forme le coco, et l’indice 50 n’est pas de trop lorsque nous arrivons à destination…

JPEG - 70.9 ko

Aujourd’hui nous savourons l’endroit du relais, tout l’opposé de la veille : une plage au sable blanc, une mer aux reflets turquoise et émeraude, des petits arbres pour une ombre indispensable ….

Les bénévoles de la course sont tout proches de nous, Aude, Sabrina, Dany, Marianne, nos charmantes hôtesses au sourire craquant, Stéphane le chrono, Grégory qui monte l’arche d’arrivée, nous ne sommes plus seuls, au milieu de nulle part…

C’est un peu la récompense de l’attente dans la jungle ..
On sent bien comment on va apprécier cette matinée !!

L’atelier expression manuelle débute cette journée, la tentation est trop forte de faire des dessins sur le sable chaud, et nous ne résistons d’ailleurs pas, notre créativité étant à son summum, des ébauches de Inès et Gaspard prennent forme sur le sable.

Des branches pour les cheveux, le maillot jaune des Dunes, les lunettes de soleil, les tongs, et hop, c’est du grand art !!

JPEG - 45.7 ko

Nous passons rapidement à l’étape suivante : atelier sport et Enfilage des maillots de bain.

La mer est à portée de roues, et nous emmenons Inès et Gaspard pour la baignade fort matinale !!

JPEG - 55.7 ko
JPEG - 66.1 ko

Il est seulement 7 h 00.
Le soleil est au zénith, il brûle déjà alors qu’habituellement, à cette heure-ci, nous prenons le train pour la Défense sous un ciel gris !!

Gaspard n’hésite plus à se jeter à l’eau, quant à Inès, jolie petite sirène, elle se détache de nous et nage librement.

JPEG - 64.4 ko
JPEG - 54.6 ko

Elle s’éclate tellement dans l’eau que c’en est bouleversant.
Il n’y a plus de handicap, plus de fauteuil, juste une petite fille qui rit aux éclats dans cette eau translucide !

Elle est libre Inès, y en a même qui l’ont vue nager ….

Gaspard est maintenant beaucoup plus à l’aise, il faut dire qu’il a des maître-nageuses et un body-guard bien plus sexys que Pamela Anderson et David Hasselhoff !!

Monsieur passe de bras en bras, se laisse porter, savoure ce bain dans une eau plus que tiède..

JPEG - 80.2 ko
JPEG - 65.3 ko

Marie-Christine, Angélique, Domi et moi nous régalons de cette tranche de bonheur à l’autre bout du monde.
Il n’y a plus de groupe, plus de course, plus de joëlette, juste un samedi en famille à la mer !

Les sourires de Inès et Gaspard sont la plus jolie récompense que l’on puisse obtenir.

Après une longue trempette dans ces eaux paisibles, nous remontons dans le sable, et nous installons entre deux coques de bateau, sur les serviettes de bain.

J’ai eu la bonne idée d’emmener le « Time’s up » dans mon sac de voyage, jeu de société où il faut faire deviner à son équipe des personnages, en parlant ou mimant, nos jeunes adorent, et nous formons deux équipes : Gaspard, Angélique et Domi, contre Inès, Marie-Christine et moi-même…

JPEG - 118.2 ko

La partie est acharnée et on rigole beaucoup !!!

Mais le temps passe vite, et à grands regrets, nous abandonnons les cartes, pour habiller nos champions de joëlettes, les premiers coureurs sont passés, et il vaut mieux que l’on soit prêts, on ne sait jamais…

La chaleur est intense et nous encourageons tous les Guadarunners, nous nous sommes pourtant mis à l’ombre, mais c’est fou comme la température a grimpé depuis le matin !!

Dès que nous le pouvons, nous arrosons à grands coups d’eau les valeureux concurrents, ils sont carrément douchés de la tête aux pieds, mais cela leur fait un bien fou pour refroidir le moteur.

Le ravitaillement est aux couleurs locales : mangue, melon, beaucoup de fruits frais qui rafraîchissent les gosiers.

Cette étape risque malgré tout de faire des dégâts.

C’est tout de même la dernière étape de l’aventure, il fait très très chaud, les sentiers ou rochers sont en plein cagnard, et la fatigue va s’installer forcément.

Nous espérons encore une fois que nos courageux coureurs des Dunes vont bien, et que Morgane et Jonathan ne cuisent pas trop sur leur joëlette respective.

L’inquiétude va rapidement s’estomper car la première joëlette est en vue, c’est Jonathan qui mène son équipe, Morgane suit de près, nous prenons vite en charge nos jeunes pour laisser à nos coureurs le temps de s’hydrater, de souffler, de prendre une bonne douche à l’eau minérale !

Ils ne sont pas cuits, mais on ne peut pas dire qu’ils soient très frais !!
Je ne peux même pas imaginer où ils trouvent la force et le courage de courir par des températures pareilles !!

Quand je pense que j’hésite toujours pour courir à Ramatuelle, alors qu’il ne fait que 30° ….

Ils profitent en tous cas de ce léger répit pour récupérer un peu, Natacha et Odile sont enchantées par le parcours, même s’il est difficile et dans des conditions climatiques extrêmes !!

Il nous faut les laisser repartir, ils vont aller vers la pointe des châteaux et revenir par la plage pour l’arrivée.
Il reste tout de même un gros morceau à faire !!

Nous mettons à l’ombre nos deux nouveaux invités.

Jonathan a l’air ailleurs, il nous dit qu’il est limite et qu’il a trop chaud !!

Il veut s’endormir, mais Angélique l’en empêche, elle craint le coup de chaud…Morgane est dans le même état, comme nous le redoutions, ils ont un peu cuite durant leur partie de course !!!

A grands coups de compresses très froides, nous leur appliquons doucement sur le visage, la nuque, le front, nous les faisons boire….

Il faudra une bonne demi-heure pour les retrouver plus frais et ragaillardis, Jonathan réclame de la mangue, c’est plutôt bon signe !!

Bien placés, nous assistons aux arrivées des concurrents qui se succèdent, nous sommes les privilégiés de cette émotion unique qu’ils ont tous d’en finir avec cette superbe course qu’est la Guadarun !!

L’arrivée des filles me touche particulièrement car nous avons noué une complicité depuis tous ces jours passés ensemble, et nous en profitons pour immortaliser cette belle brochette de Girl Power !!

La photo de groupe est belle, et les sourires des filles éclatants !

JPEG - 53.8 ko

Je peux ainsi féliciter tour à tour Laetitia, Ninie, Yannick, Michelle, Edith, Florence, toutes ces championnes aussi charmantes les unes que les autres, mais je ne délaisse pas pour autant les hommes de ces étapes : Roberto, Sylvain, Guy, Nicolas, et tous ceux que je vais oublier de citer ....

Tous quittent au fur et à mesure la plage pour aller se restaurer chez Honoré, le roi de la langouste...(dont je rêve depuis que j’ai vu l’enseigne !! Je parle de la langouste, pas de Honoré !!)

Notre tour viendra, mais il nous faut encore attendre nos chouchous des Dunes.

Il fait tellement chaud, que nous plongeons de temps en temps, et avec délice, dans cette eau paradisiaque.
Nous avons négligemment oublié les masques et tubas, mais la récompense est absolument divine...
JPEG - 64.8 ko

Cela ne nous empêche pas de guetter d’un œil l’horizon et la plage pour y deviner au loin du jaune fluo...

Morgane et Jonathan attendent avec impatience ce moment : franchir l’arche d’arrivée finale, l’ultime étape qui clôturera cette semaine sportive et humaine.

La première joëlette est en vue, elle est encore loin mais cela nous donne un indice de taille, ils ne vont pas tarder à nous rejoindre sur le sable et nous pouvons préparer le terrain pour que ce final soit grandiose, mémorable, inoubliable pour tous !!

Je cours vers le restaurant "Chez Honoré" où tous les coureurs déjeunent, se prélassent, entament même une sieste méritée....

Telle une folle, j’ameute les troupes en leur expliquant que nos joëlettes arrivent bientôt, je sais que tous veulent être présents pour assister à l’arrivée des Dunes d’espoir, ils lâchent leur assiette, leur verre, et nous courons tous vers la plage et cette arche mythique !!

Les joëlettes se font désirer, telles des stars capricieuses, mais la bande des Guadarunners patiente sagement à l’ombre, le sable est brûlant, et Jonathan chaud bouillant !!

Les voici !!!

JPEG - 161.1 ko

Au bout de la plage, le jaune fluo envahit l’espace, les deux joëlettes, Inès et Gaspard, nos coureurs, avancent vers nous !!

J’ai une espèce de grosse boule dans la gorge, tous les souvenirs de cette fabuleuse semaine remontent à la surface....Je ne dois pas craquer, pas maintenant ....

Nous plaçons Morgane à 50 mètres de l’arrivée, Jonathan crie pour savoir "Où il est Domi", les joëlettes s’approchent, Domi revient en courant pour emmener son John vers la victoire...

Tout se bouscule, tout va très vite, mais comme au cinéma, lors des plans importants, je me mets en mode ralenti, je savoure chaque instant, chaque seconde de cette arrivée....

Avec Marie-Christine, nous sortons Morgane de son fauteuil, la mettons debout.

Notre princesse marche avec toute cette hargne, cette volonté, cette rage de vaincre !!

Elle avance, pas à pas, vers cette victoire avancée, sous les hourras et applaudissements des spectateurs....

Marcher dans le sable est si difficile, mais Morgane s’accroche, Morgane s’approche, je n’ose un regard vers les coureurs, beaucoup ont ces larmes dans les yeux, des larmes de joie, des larmes de cette émotion unique, l’impression de vivre un moment hors du temps ....

JPEG - 72.9 ko
JPEG - 83.6 ko

Inès, Gaspard, passent également la ligne debout, en criant, en riant, la victoire est belle, le triomphe est mérité, le handicap a brisé toutes les frontières de l’indifférence et de l’intolérance !!!

Tout le monde s’embrasse, se félicite, se remercie, nous tombons dans les bras les uns des autres ....

J’essaie de ne pas craquer, mais lorsque Edith, adorable Guadarunneuse se met à pleurer en me prenant dans ses bras, je ne résiste plus, nous mêlons notre émotion, notre joie de partager cet instant.

Il n’y a plus de coureurs, d’organisateurs, de bénévoles, de Miss, de Dunes, il n’y a plus qu’une grande famille qui se retrouve pour fêter cette finale dans l’apothéose !!

Nous ne réalisons même pas ...La Guadarun est maintenant terminée.

Cette semaine que nous attendions depuis des mois, cette course qui nous faisait rêver durant l’hiver, ces images que nous essayions de deviner, tout cela est en train de s’achever...

L’édition 2012 a été énorme, les acteurs formidables.

L’arche gonflable va être rangée, et attendra l’édition 2013.

La course est finie, mais pas le bonheur d’être encore tous ensemble, il nous reste à savourer le dessert offert par nos hôtes, la soirée de clôture ....

Après un repas où je ne verrai pas la queue d’une langouste, mais plutôt la cuisse d’un poulet ...

Nous repartons tous à l’hôtel pour une détente totale dans la piscine, la baignade et les éclats de rire vont ressourcer les jeunes et nos courageux coureurs.

JPEG - 62.3 ko
JPEG - 82.5 ko
JPEG - 92.6 ko
JPEG - 83.7 ko

Morgane découvre les joies de l’eau, confiante en ses référentes, elles laisse sa phobie de côté pour un bain relaxant...

Jonathan observe de son œil rieur, il a bien essayé de se tremper, mais ce n’est pas son truc ...Il se concentre à tendre ses bras pour offrir ses câlins et c’est encore mieux pour nous !!

Cette pause fraicheur permet à chacun d’oublier la fatigue et les muscles courbaturés, les cocktails de fruits frais et autres tipunchs, vont achever de ragaillardir nos athlètes !!

JPEG - 56.1 ko

Attention, la fête n’est pas finie, si vous voulez connaître les détails de cette conclusion festive, vous saurez tout dans le dernier épisode de notre saga...

Ne le ratez sous aucun prétexte !!


Laissez un commentaire