Twitter Rejoindre le groupe sur facebook Suivre la vie du site Suivre la vie du site Flickr Instagram icone tripadvisor icone dailymotion icone youtube

KAAMELOTT - Perceval relance de quinze

vendredi 16 décembre 2005 par Dominique

Karadoc et Perceval se laissent tenter par le démon du jeu à la taverne.


PERCEVAL et KARADOC sont assis à une table ; ils boivent un verre.
LE TAVERNIER arrive avec une assiette de boulettes de viande.

LE TAVERNIER
Tenez, deux trois boulettes de viande pour faire passer la boisson.
C’est cadeau de la maison.

KARADOC
Ah bah merci…

LE TAVERNIER
J’aime bien quand vous êtes là. Les gens se sentent en sécurité et puis la présence de grands Chevaliers, c’est prestigieux !

PERCEVAL et KARADOC, persuadés qu’on ne parle pas d’eux, cherchent alentours à qui ces compliments sont adressés.

INT. TAVERNE – PLUS TARD

La taverne s’est vidée. PERCEVAL et KARADOC sont les derniers clients.

KARADOC
On va vous laisser fermer, patron !

LE TAVERNIER
Pensez, vous me dérangez pas !

PERCEVAL (finissant son verre)
Non mais quand même, on va prendre du soucis.

LE TAVERNIER
Vous voulez qu’on se fasse un cul de chouette ?

PERCEVAL ne comprend pas de quoi il s’agit.

KARADOC
Ah oui, tiens ! C’est pas une mauvaise idée…

PERCEVAL
De quoi ?

KARADOC (à Perceval)
Enfin, je sais pas, c’est si vous avez le temps…

PERCEVAL
Mais le temps de quoi ?

KARADOC
Ben on se fait un petit cul de chouette, vite fait et puis on rentre…

PERCEVAL
Un petit cul de chouette mais comment vous voulez dire… ?

LE TAVERNIER amène deux dés à jouer et s’assied à leur table.

LE TAVERNIER
Allez, ça nous détendra. (donnant les dés à Karadoc)
A vous de faire.

KARADOC
C’est parti. (jetant les dés)
Ah, je commence pas fort. Un bleu-rouge.

PERCEVAL
Un bleu-rouge ?

LE TAVERNIER
Et ben quoi ?

PERCEVAL
Mais c’est quoi que vous faites là ?

LE TAVERNIER
Ah mais je suis bête vous devez jouer avec les règles à l’Aquitaine, vous !

PERCEVAL réfléchit quelques secondes.

PERCEVAL
De quoi ?

INT. TAVERNE – PLUS TARD
KARADOC et LE TAVERNIER sont à fond dans la partie.
PERCEVAL est complètement largué.

LE TAVERNIER (jetant les dés)
Hop ! Cul de chouette !

KARADOC
C’est pas vrai ! C’est plus de la chance, là !

LE TAVERNIER
Celle-là plus les deux de tout à l’heure, je monte à quarante-quatre !
(à Perceval)
Qu’est-ce que vous faites, vous relancez de quinze ?

PERCEVAL (perdu)
De quoi ?

KARADOC
C’est pas votre intérêt ! Vous êtes en-dessous de de plus de trente, autant tirer les dés à la normale !

LE TAVERNIER
Ah mais l’influencez pas !

KARADOC
S’il-vous plaît ! Vous savez bien qu’avec les règles à l’Aquitaine, on joue pas au score ; il a pas l’habitude.

LE TAVERNIER (à Perceval)
Bon ben allez, jouez.

PERCEVAL lance les dés.
Les autres sont surpris par le score, ils retiennent leur souffle et attendent visiblement quelque chose de PERCEVAL.

KARADOC
Et ben ?

PERCEVAL
Et ben quoi ?

LE TAVERNIER
Vous dites pas “cul de chouette” ?

PERCEVAL
“Cul de chouette” ?

LE TAVERNIER
Voilà !

PERCEVAL
Bon ben “cul de chouette”.
Les deux autres le regardent avec étonnement.

KARADOC
Attendez, vous doublez ?

PERCEVAL
De quoi ?

LE TAVERNIER
Je vous préviens avec un en-dessous de trente, la doublette, si elle passe pas vous êtes sorti du jeu…

KARADOC
Allez-y si vous le sentez… C’est risqué.

LE TAVERNIER (tendant les dés à Perceval)
C’est vous le patron.

PERCEVAL tire les dés. À la mine des deux autres, le coup est raté.

KARADOC
Ouais… C’était risqué.

LE TAVERNIER
C’était quand même beau de le tenter.

KARADOC (désolé, à Perceval)
Bon ben voilà. Du coup vous sortez du jeu.

LE TAVERNIER
C’est la règle… C’est dommage !

PERCEVAL
Ouais, c’est dommage, c’était drôlement bien…

INT. TAVERNE – PLUS TARD
La partie est terminée.

LE TAVERNIER
Et voilà, allez, ce coup-ci on va se rentrer…

KARADOC
C’est bien une petite partie de temps en temps…

PERCEVAL
Si on se faisait une grelottine ?

LE TAVERNIER
Une quoi ?

PERCEVAL
Une grelottine, c’est un jeu du Pays de Galles.

KARADOC
Je connais pas.

PERCEVAL
C’est facile. On peut jouer soit avec des haricots, soit avec des lentilles. Le premier qui annonce la mise, il dit mettons : “lance de seize” ou “lance de trente-deux” ou une quadruplée comme on appelle, c’est une “lance de soixante-quatre”.
Parce qu’on annonce toujours de seize en seize, sauf pour les demi-coups. Là, celui qui est à sa gauche, soit il monte au moins de quatre, soit il passe il dit : “passe-grelot”, soit il parie qu’il va monter de six ou de sept et il peut tenter une grelottine.
À ce compte-là, il joue pas, il attend le tour d’après, et si le total des mises des deux autres suffit pas à combler l’écart, il gagne sa
grelottine et on recommence le tour avec des mises de dix-sept en dix-sept.

(…)
Donc mettons le suivant, il annonce une quadruplée, donc là elle vaut soixante-huit, il peut contrer ou il se lève et il tape sur ses haricots
en criant “grelotte, ça picote !” et il tente la relance jusqu’au tour d’après.
Long silence.

LE TAVERNIER
Le problème, c’est que j’ai ni lentilles, ni haricots.

PERCEVAL
Ah merde…

INT. TAVERNE – PLUS TARD
PERCEVAL et KARADOC s’apprêtent à partir.
LE TAVERNIER s’est retiré.

KARADOC
Dites, quand il parlait de notre prestige, tout à l’heure…

PERCEVAL
Et ben ?

KARADOC
À votre avis, il était sérieux ou il se foutait de nous ?

PERCEVAL
D’un autre côté, il y a que des clodos dans son boui-boui. C’est pas compliqué d’avoir du prestige !

KARADOC
Moi, je dis qu’on devrait passer plus de temps au milieu des clodos.


Laissez un commentaire