Twitter Rejoindre le groupe sur facebook Suivre la vie du site Suivre la vie du site Flickr Instagram icone tripadvisor icone dailymotion icone youtube

Les allures d’entrainement

samedi 3 novembre 2007 par Dominique

La Vitesse de l’allure 1 n’est pas à respecter à la lettre.
En effet, souvent placée après une séance de qualité, elle a essentiellement pour rôle de permettre une meilleure assimilation de cette dernière.
J’aime bien cette image du verre d’eau pour faire passer le cachet. Eh bien, l’allure 1 sert exactement à cela : à faire “passer” la séance.
Donc, pas de prise de tête inutile : si tu es bien, tu courras peut être quelques secondes plus vite et si tu es mal quelques secondes moins vite. C’est pour cela qu’elle est calculée sur 67.5%, ce n’est pas dans un souci de précision absolu mais plutôt pour couper la poire en deux entre 65% le jour c’est pas terrible et 70% le jour où les jambes répondent bien.
Fie toi à tes sensations du moment, cette allure doit être une allure de confort et n’hésite pas à utiliser le cardio pour éviter une allure trop rapide.

L’allure 2 est une allure moyenne de footing.
Elle correspond le plus souvent à 1km/h plus vite que l’allure de confort (allure 1).
Si tu utilises le cardio, attention à ne pas vouloir “entrer” de suite dans la zone cible car cela nécessiterait de courir trop vite.
Pour éviter cela, il est préférable de respecter la vitesse prévue. Un parcours mesuré permet d’éviter les erreurs ou d’étalonner ses pulsations aux différents moments de la séance pour pouvoir, par la suite, faire ce type d’entraînement en nature ou sur parcours non mesuré.

L’allure 3 est une allure de footing rapide.
Elle est assez proche de l’allure marathon. (mais cela dépend évidemment du niveau sur marathon et du % de VMA utilisé par le coureur).
Comme pour l’allure 2 , il est indispensable de se baser sur l’allure prévue afin de travailler dans la zone ciblée.
Le travail en nature peut également s’effectuer de la même manière en ayant étalonné au préalable les fréquences cardiaques en fonction de la vitesse de course
Pour plus d’informations c’est chez Bruno Heubi


Laissez un commentaire