Twitter Rejoindre le groupe sur facebook Suivre la vie du site Suivre la vie du site Flickr Instagram icone tripadvisor icone dailymotion icone youtube

Ma mission secrète sur le raid 28

jeudi 18 janvier 2007 par Sandrine

Ma mission secrète et possible : rencontrer et infiltrer les hommes ou femmes du raid !

Cela faisait plusieurs reportages que je regardais avec admiration à la télé, sur ces hommes et ces femmes de l’impossible, des équipes armées de courage qui bravent les dangers et les intempéries, cagoulés et armés, ils sont au fait de l’actualité, vont au secours des gens …..

Leur devise est « servir sans faillir »….ça laisse à réfléchir !!!


Et j’apprends quoi ?? Ces raideurs seraient en mission secrète dans mon village le 14 janvier 2007 !!!!

Apparemment ils feraient un entraînement sauvage dénommé Raid 28 …..28 ??? serait ce leur 28e entrainement ?? ou tout simplement le code secret de leur mission ??

Je veux absolument en savoir plus ….

Je me décide donc de les suivre dans la plus profonde discrétion, tout en espérant au plus profond de moi, rencontrer le plus grand nombre de ces raideurs afin de connaître, de comprendre leur motivation profonde !!!

Par le biais de mes services secrets, j’apprends que le départ aura lieu à Bures sur Yvette le samedi soir 13 janvier….. Un tour de voiture, et c’est parti, bigre, même en voiture ça fait une trotte, et ces gens là vont faire ça à pied ?

Une heure que nous roulons, Matthias et moi arrivons enfin sur place, nous nous garons un peu à l’écart pour éviter de nous faire remarquer …

Pas mal de monde déjà dans le coin, et, à ma grande surprise, nous croisons des hommes du raid non cagoulés, certes ils sont tout de même armés de lampes frontales, de sacs à dos (remplis d’explosifs j’imagine ??), ils ont tous des bandes réfléchissantes, des gourdes, et des numéros accrochés à leurs vêtements …

Renseignement pris, cela s’appellerait un dossard ….Mon initiation au raid débute !!

Après avoir rampé dans l’herbe humide, nous pénétrons dans une salle surchauffée et bondée !!!

Nous nous fondons dans cette foule, ils ont tous l’air très en forme, pour le moment, je cherche un regard connu, ce sera celui de mon premier agent secret Domi, qui est là avec toute son équipe

JPEG - 1.7 Mo

Soul qui ne se dépare pas de son sourire, Thierry leur grand capitaine, Isa toujours aussi pétillante, Lucille discrète mais à l’efficacité testée…

J’observe leur rituel, mon observation doit être pertinente si je veux retirer toutes les informations nécessaires à ma mission !!!

Ils se restaurent, mangent des pâtes qui ont cuit au moins 30 minutes !!!

J’en profite pour jeter un coup d’œil circulaire à la salle, certains se concentrent, d’autres dorment, mais la bonne humeur est ambiante, et la bonne humeur est synonyme de bonheur !!

Je pars donc au devant de ces inconnus, la première équipe que je trouve est celle des kikoureurs, leur signe facilement reconnaissable étant un bonnet orange, je m’approche d’eux, je vais tenter un premier contact ….

Je me présente à Karllieb, Zeb, Nicnic, May, Tamiou (qui n’est pas dans cette équipe je précise) et Phil, mon nom de code étant Taz, ils me reconnaissent et m’appellent tous ainsi !!!

Quel plaisir de se sentir tout de suite parmi les leurs !! Une petite photo de cette équipe et je repars à l’aventure …

La suivante est celle de l’Electron, accompagnés entre autres de Mico et surtout de mon superbe Ourson !! Premier contrat à remplir : Embrasser Stéphane l’Ourson, on se connaît un peu et notre grand jeu est de nous faire des bisous sans arrêt !!! (les raideurs ont besoin d’affection !!)

Bibi est enfin là, ma copine de danse, on aime se retrouver, elle est avec l’papy roi du dance floor aussi, ça va donner sur ce raid !

Pas si difficile cette incursion au pays des raideurs !!!

Je me dirige vers les Jucks’on five, équipe non cagoulée mais perruquée Afro (pas affreuse), Koline est là, et je suis ravie de la revoir après les 24 h des Ulis, son sourire est communicatif, on échange quelques mots, je me présente et fais la bise à Manu le Sanglier, j’adore ce job !!

Puis vient le tour de Cédric, le fameux castor, unique de par sa bonne humeur et de par son sourire si présent !!!

On se prend dans les bras, on s’embrasse, de belles retrouvailles ….Lydie et Jean Phi arrivent aussi pour nous saluer …Grande et belle famille finalement !!!

Dernière équipe à rencontrer au fond de la salle : celle du Shadock, j’avais salué Bibi, mais pas encore Hervé, il fait les présentations, Virginie la Souris, Ldingo, Hémérodrome, Lblueb, le lapouneur…Trop cool de rencontrer les habituels chatteurs et de mettre enfin un visage sur leur nom !

J’ai réussi à échanger mon numéro de téléphone avec quelques uns, afin que ceux qui le veuillent me donnent leur évolution de course …

Passons aux choses sérieuses, l’équipe Turoom s’empare du micro, le départ va bientôt être donné, les capitaines restent dans la salle, tout le monde dehors sur le terrain de foot !!

Et là, l’image est extraordinaire, les équipes attendent chacune leur capitaine, les lampes frontales s’animent et d’agitent dans cette nuit douce et humide, nous sommes spectateurs, et quel spectacle auquel nous assistons !!!

Les capitaines sortent en trombe de la salle, enguirlandés des bandes de protection orange et blanche, ils crient leur bonheur de départ !!

Il faut avouer que c’est le désordre le plus total, chacun cherche sa chacune, certains hurlent un prénom, un véritable capharnaüm, c’est très drôle, mais au final, chaque équipe retrouve son chef, tout devient alors plus fluide, les raideurs s’éloignent au fur et à mesure de nous, il ne reste plus personne sur le stade …

Gros vide d’un coup…

Les frontales disparaissent de notre vue, la course est commencée, la nuit va être longue pour eux, nous devons repartir en voiture avec Max, Julien (les fils de Domi) et Matt vers Epernon…

Nous croiserons sur la route un cerf et quelques biches, une nuit banale hivernale pour cette forêt endormie, une nuit extraordinaire pour ces vinghuitards !!

Epernon, nous nous couchons tous, et attendrons le lendemain avec impatience .

Dès 8 h, j’allume mon portable, et là les sms et messages pleuvent, les équipes ont tenu parole, j’ai des nouvelles en direct live de Bibi, Karllieb, Hémérodrome, pas de nouvelles de la monstertruck team, j’espère alors que tout va bien pour eux !!!

Bruno m’appelle pour avoir des news de l’équipe dont il aurait dû faire partie …

Domi m’appelle enfin, ils avancent, ils ont eu des coups de pas bien, mais avec le soleil qui a pointé ses premiers rayons, le moral est au beau fixe !!

Je passe ma matinée à faire le standard et sur le forum pour mettre des nouvelles !!!

Le métier de transmission est un dur job !!!

Domi me confie ne pas être au mieux, il a mal aux pieds, a du mal à courir, même à marcher, je m’inquiète, je voudrais tellement qu’il finisse aussi bien que les dernières années !!

Je l’encourage, ses enfants l’attendront, j’espère lui insuffler l’énergie nécessaire…

Je ne sais pas à quelle heure les premières équipes arriveront, mais je me décide à faire des crêpes, je voudrais leur apporter un peu de réconfort quand ils franchiront la ligne d’arrivée !!!

Je prépare donc un énorme saladier de pâte à crêpes !!!

Je passe 2 heures à les faire cuire, quand je vous dis que supportrice est un métier !!!

Mon portable sonne, l’équipe des dégats des zoos arrive sur les hauts d’Epernon, puis suivent la monstertruck, Kikourou, il n’y a donc pas de temps à perdre, je prépare mon sac, le paquetage est important : des bières, des crêpes, du pastis, de l’eau, du sucre, du nutella, je ne dois rien oublier !!!!

Nous déambulons dans les ruelles d’Epernon, Max et Julien ne doivent pas rater l’arrivée de papa, mais il nous reste encore du temps ….

La vue des premières équipes nous fait hâter le pas, si on pouvait voir le maximum d’arrivées, ce serait idéal !!

Nous suivons le fléchage, pourtant je connais le chemin par cœur, mais je ne sais pas trop ou ils ont installé l’arche, elle est entre les tennis et la piste du stade …

J’entends Kloug se démener au micro, nous approchons à notre tour, le tapis rouge est là, nous franchissons la ligne en imaginant le bonheur des futurs arrivants !!!

Une petite bise à ces merveilleux organisateurs, ils le méritent tant !!

Puis nous nous postons à l’arrière, guettant les copains, les copines, les très proches !!!

Nous n’attendons pas longtemps, les équipes se succèdent, soudées, unies, et, depuis 3 ans que j’assiste aux arrivées du raid 28, je ne me lasse pas de ces images : émouvantes, bouleversantes, étonnantes, tous ces sentiments me submergent !!!

Cette année est différente des autres, je connais finalement beaucoup de ces équipes, et les accueillir à Epernon, à domicile est un tel bonheur !!!!

Les dégats des zoos arrivent, frais comme des gardons, un sourire immense les envahit, je les félicite, les embrasse, leur offre une bière, les prends en photo…

Puis ce seront les kikoureurs, avec qui je vais reproduire les mêmes gestes, Zeb, déshydraté, me remercie d’un sourire qui me marquera longtemps !!!!

Je ne pensais pas faire autant plaisir avec une petite bière de rien du tout !!!

Puis enfin Domi, il est en vue, je le reconnais de loin … ils arrivent enfin, Domi me tombe dans les bras, embrasse, ému, ses enfants… ma gorge est un peu nouée, je suis fière de lui, il a mal, je le sais, pas facile de trouver les mots utiles en ces moments, mais en fait, le plaisir de terminer, avec cette équipe si extraordinaire, lui fait oublier tout le reste !!!

Les sourires sont là, ils sont fatigués mais heureux !!!

Nous nous dirigeons tous vers la salle, les tables sont déjà bien occupées, en attendant que les monsters nettoient leurs chaussures, je vais voir Hervé, Hémé, le blueb, la souris et ldingo, je trinque à leur course avec une bière offerte par Hervé, je déguste les loukoums apportés par Virginie, un pur délice !!!!

Je fais un peu le tour, j’offre le pastis à Nicnic, chose promise, chose due !!!

Puis je vais distribuer mes crêpes, là encore, je ne pensais pas apporter autant avec un peu de pâte et de sucre !! Mais tout ce bonheur partagé est un véritable honneur pour moi !!!!

Le podium est annoncé, les premières équipes reçoivent leur récompense. Les visages sont un peu fatigués, certains dorment sur les tables…

La journée touche à sa fin, les tables se vident, on se dit aurevoir, comme après un banquet de famille, on sait qu’on se reverra, prochainement ou pas, mais des liens se sont créés, et c’est tout ce qui compte !

Mission accomplie, mon insertion chez les raideurs est faite, ce ne sont pas ceux dont je vous parlais en introduction, c’était juste un clin d’œil, car leur devise pourrait être :
Courir et partager sans faillir !!!

Je suis désolée d’avoir fait si long, mais un raid vu de l’extérieur, ça donne ça !!!
Et si cela peut donner envie à vos cher(e)s et tendres, l’envie de venir vous voir, j’aurais alors tout gagner !!!!

Merci de me faire vivre tous ces instants de grand bonheur !!!!


Laissez un commentaire