Twitter Rejoindre le groupe sur facebook Suivre la vie du site Suivre la vie du site Flickr Instagram icone tripadvisor icone dailymotion icone youtube

Une journée ordinaire

Les chroniques d’un campeur
vendredi 7 septembre 2012 par Dominique

Voilà près d’une semaine que nous sommes installés sur le RO22 du camping des Tournels et que nous avons adopté le rythme local : loisir, repos, soleil, baignade, bonne humeur, …

La vie est belle et nous en profitons pleinement. Pourtant demain, il faudra se lever tôt.


JPEG - 90.9 ko

En effet, on s’était engagé. On avait promis, juré, craché que l’on passerait une journée ensemble, chez toi à Rians où tu nous présenteras ta famille.
On mangera la pizza « 4 fromages » de papi, la meilleure du monde. On se racontera encore notre aventure de Guadeloupe, on se taquinera un peu et on fera d’autres projets.

Tu as raison Jonathan, c’est une excellente journée.

Nous étions heureux et émus de découvrir ton univers, de te voir si rayonnant et attentionné à notre égard. Tu étais le roi de la journée et ton bonheur nous a bouleversé.

JPEG - 99.6 ko

Nous avons tout aimé, tes frères et sœurs, tes cousins et cousines, ta tante, ta charmante maman, les pizzas, ta fierté de faire des longueurs dans la piscine, les petits fours sur les transats, …

Quelle journée, quelle leçon …

Vous êtes une famille formidable et généreuse qui lutte silencieusement, presque résignée, contre les aléas de la vie.

JPEG - 67.3 ko


Notre journée parmi vous fût et restera un souvenir impérissable, et c’est le cœur gros que nous avons regagné notre camping.

La voiture était silencieuse sur l’autoroute, nous étions presque groggy, impuissants, chamboulés et partagés entre admiration et « c’est pas juste ».

Je crois que nous aurions pleuré, si la radio ne nous avait pas sorti de notre torpeur. C’est l’effervescent autour de la piscine olympique et l’exploit des français.
A journée exceptionnelle, il fallait un exploit exceptionnel, comme un clin d’œil, lui aussi autour d’une piscine.

Merci Jonathan.
Si je suis de la carne comme tu te plais à le dire si gentiment, tu es un garçon extra(ordinaire).


Laissez un commentaire