2009_Chapitre_I_La_genese_des_knockand_O_COAHU_2009_logo

Chapitre I – La genèse des knockand’O (COAHU 2009)

COAHU – Course d’orientation aux scores de nuit (4 heures) – 40 balises dans la forêt Notre-Dame à Sucy en Brie (94)

2009_Chapitre_I_La_genese_des_knockand_O_COAHU_2009_2004_08_raid_bombis_0019___800x600_003Oyez Chevalier Toulouse

Cette courte missive pour vous féliciter de cette bataille livrée encore samedi soir et de vous exprimer ma fierté d’avoir lutté à vos cotés.
De nouveau, nous avons fait taire la rumeur : Les knockand’O sont toujours hardis, qu’on se le dise.
Certes la vue n’est plus aussi perçante et les passes d’armes plus aussi vives, mais les knockand’O sont comme leur breuvage préféré, ils continuent à se bonifier avec le temps et à régaler les papilles.

Coïncidence du calendrier, ou ironie de l’histoire, c’était aussi la soirée des panards du raid28. Cette épreuve que nous affectionnons tant, celle qui nous a réunis (ou presque) pour la première fois, il y a déjà longtemps.
Ce soir, nous avons préféré envoyer quelques émissaires pour nous représenter, et assurer le protocole.
Ce soir nous irons affronter d’autres clans à l’occasion de la 4ème étape des nuits franciliennes d’Orientation. (la COAHU 2009).

Comme à nos premiers jours, nous sommes partis vaillants avec « notre bite et un couteau »…

Mais avant de continuer ce récit, j’aimerais revenir brièvement sur une dizaine d’années d’aventures partagées.

Les Knockand’O ? Késako ?

C’est l’histoire d’une rencontre entre deux vieux lions enfermés dans un bureau au 20ème étage d’une tour à la Défense. (Ce duo sera complété un peu plus tard par un trublion marseillais qui sèmera le désordre et la bonne humeur)

Nous aurions pu en rester là, comme des millions de gens, de simples collègues de travail. Mais au fil de nos discussions, nous nous découvrons des points communs, des valeurs, une affinité se crée.2009_Chapitre_I_La_genese_des_knockand_O_COAHU_2009_2003_05_raid_axonais_0010___800x600_002

Tout a réellement commencé le jour où tu as acheté ton nouveau VTT. J’ai commencé alors à subir un véritable travail de sape. Pauvre de moi !!!
Il est beau mon VTT ? t’as un VTT ? et je suis allé là avec mon VTT et c’est beau !! Tu connais ? faut venir c’est beau !!! Et là tu connais ? c’est beau aussi ? Tiens la semaine prochaine je vais là, tu veux venir ? C’est très beau aussi !!

Et j’ai craqué !!!

T’as vu ? c’est bien ? non ? Et pis avec le VTT, on peut faire des raids multisports … tu cours, tu pédales, tu fais du canoë, tu lis ton parcours sur des cartes …C’est super bien

Et j’ai re-craqué !!!
Dès lors , j’ai suivi « junior » sur un raid, puis deux, puis les distances se sont allongées, puis la durée, un jour, deux jours …je le suivais les yeux fermés, je ne comprenais rien à la CO, aux azimuts, au carré de report …Il aurait pu me perdre mais j’avais confiance.

 

2009_Chapitre_I_La_genese_des_knockand_O_COAHU_2009_2003_05_raid_axonais_0009___800x600_001

Et puis, ça devait arriver, il y a bien jour où nous aurions la bonne idée, le truc impossible que nous tenterions.

Dom, à toi de choisir le prochain raid !! voici mes conditions, orientation obligatoire, en équipe, pas loin de la maison .

Quelques recherches sur le net et hop !!! Le raid28 s’affiche !!!

Cette épreuve fait l’unanimité !! Nous n’avons pas le niveau, et pourtant …

Avant de prendre le départ, on se promet de déboucher une bouteille à la hauteur de notre défi si nous réussissons.

Une semaine plus tard, les knockand’O étaient nés autour d’un 17 ans d’age.

Je pourrais continuer ainsi longtemps. Nous avons accumulé au fil des ans, tant d’anecdotes, d’émotion, de joie et de peine…Gardons cela pour plus tard, il sera temps de radoter avec nos souvenirs quand nous serons à la retraite

Aujourd’hui, je ne retiens qu’une fois de plus nous nous sommes amusés. Le temps n’a pas de prise et comme au premier jour nous sommes restés deux gosses avec quelques rides en plus !!!

 

2009_Chapitre_I_La_genese_des_knockand_O_COAHU_2009_2009_03_coahu_0001___800x600_004

Sitôt, la victoire de la France contre les italiens, nous prenons la direction de Sucy en Brie. Pas de plan, ni d’adresse et de téléphone, nous avons l’air malin quand nous débarquons devant le gymnase fermé de l’an dernier.

Visiblement, c’est pas là !!!

Qu’à cela ne tienne, cherchons une piste.
Nous tentons de glaner des informations ici et là, et nous trouvons la bonne âme qui est en mesure de nous guider.

Voilà, nous pouvons prendre le départ et courir ce soir pendant 4 heures maxi (moins si l’on ramasse rapidement les 40 balises dispersées dans la forêt notre-dame. Nous avons le droit de rêver ?).

Ce soir, j’oriente et Jean-Philippe compte ses pas (il est précis le bougre), même après l’avoir fait traverser un cours d’eau (désolé j’ai pas pensé que le gros fossé pouvait être aussi profond et aussi rempli ).

2009_Chapitre_I_La_genese_des_knockand_O_COAHU_2009_2009_03_coahu_0002___800x600_005

Nous avions prévu 10 balises par heure, et le tableau de marche a été respecté. Lorsque Jean-Philippe change de batterie après 3heures de course, il nous reste 10 balises à prendre.
C’est jouable, mais nous préférons jouer la prudence. Une liaison d’environ 2 km, nous attend à la sortie de la forêt, et nous nous réservons 15/20 minutes pour rentrer peinard et sûrement.

Nous laisserons donc deux balises (34 et 37)

C’est peut-être cela les premiers symptômes de la vieillesse, laisser 2 balises à moins de 300 mètres, et se garder un peu plus de temps pour rentrer. Peut-être devenons-nous raisonnables ?
Mais c’est surtout de subir l’assaut de deux jeunes trous du c.. de 25 balais au plus, qui nous déposent sur le chemin du retour dans la plus grande facilité. C’est beau d’être jeune !!!

Le classement provisoire nous annonce à la 6ème place des équipes masculines, seules 4 équipes ont tout bouclé en un temps record. Il n’y a pas de regret à formuler, nous n’aurions pas pu espérer mieux (peut-être une cinquième place avec un peu plus de jus et des « SI »).

2009_Chapitre_I_La_genese_des_knockand_O_COAHU_2009_2009_03_coahu_0003___800x600_006

Merci l’ami pour tous ces moments partagés et tous ceux à venir.
A très bientôt en Normandie

Ton binôme 😉