2011_carnaval_dunkerque_arton333

Carnaval de Dunkerque, une autre planète …

Jusqu’ici j’étais une simple terrienne, Française et un peu Parisienne…

Mon environnement professionnel est fait de béton et de tours, agrémenté d’un soupçon de verdure, il y règne cette atmosphère où les hommes d’affaires pressent le pas dans leur impeccable costume noir et leur chemise blanche immaculée….

L’uniformité est de rigueur.

Ne cherchez pas la gaîté, ni l’extravagance ou la folie….

La couleur est ailleurs, sur une planète où le terne et le triste peuvent aller se rhabiller…

La couleur se conjugue au pluriel, à l’infini…

Bienvenue au Carnaval de Dunkerque !! Notre débarquement en terres Flamandes s’est fait en douceur, un accueil chaleureux dans un univers de briques et sans broc, un soleil presque surprenant, et surtout, surtout une famille aux petits soins pour notre venue dans ce coin du Nord encore inconnu pour moi !!

Caroline, Yannick, Marion et Georges vont nous ravir le temps d’un week-end..

Mais nous ne sommes pas venus que pour la douceur de ce petit paradis de campagne, nous avons surtout notre passeport spécial, celui pour nous rendre au célèbre carnaval de Dunkerque.

2011_affiche_Carnaval_01-2

Je n’ai eu que quelques informations sur cette manifestation hors-normes qui mobilise les foules et attire les personnes de tous horizons….

Mais bien entourés de Dunkerquois de pure souche, nous découvrons avec Domi toute cette culture carnavalesque : La ville vit au ralenti durant les festivités ; les écoles, les entreprises, les magasins, tout tourne autour du chahut, du Rigodon ou des bals organisés….

Des gens sacrifient tout ou presque pour le bonheur d’être de ce carnaval unique !!

Nous avons déjà hâte de découvrir cette population bigarrée, le fameux lancer de harengs du haut de la mairie, et de nous glisser dans les rangs du défilé multicolore …

La préparation physique est simple, il faut détonner, colorer, maquiller, grimer, et déguiser !!

Nous avons investi dans nos costumes de travestis en ayant étudié savamment les photos des précédentes éditions….

La recette est simple et les ingrédients de base faciles à se procurer.

2011_carnaval_dunkerque_D_carnaval_800x600_091

Une perruque qui flashe, des lunettes énormes, des guêtres fluos, un boa en plumes légères ….

L’essentiel est là, il suffit ensuite de l’agrémenter d’un chapeau à paillettes, de résilles colorées, ou de manteaux en fourrure bariolée…

De bonnes chaussures pour supporter l’éventuel écrasement sous d’autres pieds maladroits de la foule compacte, et le tour est joué, nous pouvons enfin rejoindre la planète Carnaval !!

Après avoir garé les voitures en basse ville, notre petite bande déambule dans les premières rues de Dunkerque, le calme est étonnant, hormis quelques groupes déguisés, l’atmosphère est encore paisible…

Au fur et à mesure que nous nous rapprochons du centre ville, nous respirons cette ambiance particulière, les odeurs de frites et de bière nous taquinent les narines ….

Le roulement du tambour major parvient déjà à nos oreilles, la musique se fait plus forte. la foule se fait plus dense.

Voilà, nous y sommes.

Le cortège passe devant nous.

En tant que non-initiés, nos hôtes nous laissent admirer ce défilé bruyant et coloré sans y prendre part pour l’instant…

J’en prends plein les yeux, les couleurs m’éblouissent, tous ces gens inspirent la joie de vivre, ils ont l’air si heureux !!

2011_carnaval_dunkerque_D_carnaval_800x600_013

J’admire les chapeaux, de toutes les formes, de toutes les matières, fleuris ou décorés de gadgets incongrus…

2011_carnaval_dunkerque_D_carnaval_800x600_018

2011_carnaval_dunkerque_D_carnaval_800x600_019
Je découvre les petits parapluies à longs manches, signes d’appartenances aux diverses associations représentées….

Je suis aussi impressionnée par tout ce monde agglutiné !!!

Moi qui n’aime pas spécialement la foule, voire pas du tout, je suis servie !!!

Limite agoraphobe la fille, alors pas de panique, je reste observatrice du mouvement et je reste calme…

Le tambour major mène le pas, s’il avance, la foule continue, s’il s’arrête, la foule vient s’amasser derrière lui pour débuter un chahut…

Le chahut c’est culturel, si vous n’êtes pas Dunkerquois, vous avez du mal à comprendre le bonheur que ces gens ont, à être serrés comme des sardines, à s’écraser les uns contre les autres, à se faire marcher sur les pieds avec plaisir !!

Mais eux, ils s’éclatent à suivre ce tempo indémodable !!

Et ils ne se privent pas de le montrer …

Les sourires sont sur tous les visages, les maquillages ont rosi les joues, mais le bonheur d’être là y est pour beaucoup !!

Le gros de la troupe étant passé, nous pouvons nous joindre au défilé un peu moins compact.

Je tiens fermement le bras de mon homme et la main de la petite Marion, c’est parti pour défiler dans les rues de Dunkerque afin d’atteindre l’hôtel de ville…

Nous venons de mettre les pieds dans ce monde festif et légendaire, nous faisons partie de la bande !!!

Le spectacle est partout, il faut regarder en haut, au loin, sur les côtés !!

2011_carnaval_dunkerque_D_carnaval_800x600_060

Les balcons des immeubles surplombant l’avenue sont pleins à craquer, cet heureux public est également costumé, Schrek y côtoie Blanche neige sous l’œil amusé de Tarzan…

Certains ont investi les « chapelles » (pas les églises non, les appartements où de généreux locataires accueillent leurs amis ou nouvelles connaissances pour un verre à boire en toute convivialité !!)

La foule hurle « Les cocus au balcon » !!

Je vous le dis, c’est traditionnel !!

Nous continuons notre cheminement, la foule se resserre, nous sommes en vue de la mairie, et c’est bientôt l’heure du lancer de harengs !!!

Les hommes décident de prendre un bain de grosse foule, moi pas…

Nous restons entre filles, avec Caro, Eugénie et les enfants, le long des magasins, afin de ne pas nous retrouver entassées dans ce public bien trop nombreux à mon goût.
2011_carnaval_dunkerque_D_carnaval_800x600_064

J’ai une vue imprenable sur le balcon de l’hôtel de ville, certes je ne suis pas au cœur de l’action, mais cela me convient parfaitement …

La foule grossit, grossit, nous sommes maintenant très très serrés, je ne quitte pas la main de Marion, je me rapproche de la vitrine..

Au moins si je meurs étouffée, ce sera devant un magasin et sans les soldes !!!!

Au loin, je devine les harengs plongeant dans la foule en attente, des centaines de poissons empaquetés volent, lancés par Monsieur le Maire et ses acolytes….!!

Je n’ose même pas imaginer la concentration humaine à cet instant même, sous le balcon à poissons !!

Nous attendons sagement le retour de nos marins d’eau urbaine…

Florian, le frère de Yannick revient le premier, il sue à grosses gouttes, mais a réussi à choper deux harengs, un exploit et une fierté pour ce rite incontournable !!!

2011_carnaval_dunkerque_D_carnaval_800x600_081
Il nous fait déguster le résultat de sa pêche miraculeuse, nous savourons ce délicieux goûter aux arômes de fumet de poisson…..

Domi, Yannick et Laurent, reviennent à leur tour, ils n’ont pas eu autant de chance dans la pêche aux harengs, mais ont une bouilles de gosses réjouis !!!

Seul Laurent a un peu perdu de ses couleurs, on dirait qu’il a été un peu malmené dans cette cohue de connaisseurs….

Domi s’est retrouvé dans une mêlée de rugby géante, il a adoré cette incursion virile parmi les Dunkerquois !!!

Je ne regrette pas d’être restée un peu à l’écart, je crois bien que je n’aurais pas apprécié à sa juste valeur le vol du hareng !!!

Notre petit groupe est reconstitué, le poisson fumé a déshydraté les gosiers, et nous nous dirigeons vers un bar pour commander les boissons….

L’endroit est idéal pour observer cette population déguisée.

2011_carnaval_dunkerque_D_carnaval_800x600_039

 

Je me régale à découvrir des jambes de messieurs poilues, coincées dans des bas résilles déchirés, je savoure l’originalité des costumes, la variété des chapeaux, les couleurs intenses…

2011_carnaval_dunkerque_D_carnaval_800x600_026

J’aime imaginer que toutes les professions sont présentes ici, cachées sous ces perruques, masquées sous les maquillages, c’est assez jubilatoire de penser qu’il peut y avoir des ouvriers, des cadres, des fleuristes, des coiffeurs, des professeurs, des fonctionnaires….

La couche sociale est oubliée, la crise et la monotonie sont mises au placard….

Seul le plaisir reste !!

Il y a des couples, des enfants, des familles, des bandes de potes….

Il y a nous.

Le soleil brille, la vie est concentrée en ce coin de rue…

L’heure du Rigodon final va sonner, mais nous n’irons pas chanter autour de la statue de Jean Bart, c’est un rituel sacré, et il faut être un carnavaleux confirmé pour y participer, personne ne vous adoubera, mais il y a un minimum à respecter pour entrer dans la danse….

Il faut apprendre les chants traditionnels du carnaval, supporter la pression des corps réchauffés par toute cette liesse, entonner l’hymne à Co-Pinard, pour un final inoubliable.

Autant vous dire que je ne suis pas encore prête pour cela, il me faudrait réviser des jours durant les refrains joyeux, et surtout, dompter ma phobie de la foule, et ça, c’est pas gagné !!

J’ai adoré être au cœur de cette fête, mais je préfère laisser ces jolies traditions aux Dunkerquois et me régaler de leur bonheur à perpétuer cet immense carnaval !!

Je vais quitter cette planète colorée avec une multitude de souvenirs en tête, et un énorme coup de cœur pour notre famille d’accueil….

Je retire à regrets ma chevelure violette, mes lunettes roses et mon boa, je quitte la planète Carnaval avec un petit pincement au cœur.

Domi me plaisait bien avec ses plumes oranges, et ses cheveux argentés, mais il nous faut rejoindre la réalité et le noir des costumes de nos businessmen !!

Dunkerque, nous reviendrons !!!!

« A DUNKERQUE quand vient le carnaval, on est tous joyeux comme des cigales

on se grime on s’mets de la peinture, on s’en fout plein la fegur’

on s’habille avec de vieux habits et l’on sort son grand parapluie.

Avec tout ça on est paré pour le carnaval et le boulot on s’en fout pas mal.

On est heureux, on est heureux avec les Dunkerquois au carnaval on est les rois

On est heureux, on est heureux avec les Dunkerquois, on s’ra toujours les rois ».

PS : Un énorme MERCI à Caro et Yannick pour leur chaleureux accueil, vous avez été formidables…

Et je ne parle même pas de la merveilleuse soupe à la bière, de la sublime carbonade flamande, ou des délicieuses gaufres liégeoises…

J’omettrai volontairement la randonnée sur les dunes, l’orientation unique de notre Rag’, tout fût parfait !!!

Merci à Jojo pour sa bouille de canaille et son énergie,
Merci à Marion pour ses sourires et ses chorégraphies,
Merci à notre Pégase Laurent d’avoir pointé son nez lors de ce week-end
Merci à Eugénie et Florian pour leur initiation à ce carnaval….

Merci à Typhus pour son pep »s !!!

Album complet