2015_vacance_portugal_logo_Mini-Sagres et Super-bock

Portugal – été 2015 – Les aventures de Mini Sagres et Super Bock au Portugal

C’est en pleine période de canicule que nos deux supers héros prennent l’avion à Roissy pour s’envoler vers Lisbonne…
Bien cachés au frais dans la soute, ils débarquent heureux dans cette belle capitale du Portugal.

Pétillants à souhait, la condensation leur coule le long de la bouteille !

 

2015_mai_praia_domi_12015_mini-sagres

Je vous présente Mini Sagres, blonde et presque légère, et Super Bock, brun brassé et racé, qui seront vos guides durant tout ce périple au pays de la morue-bacalhau et du Vino Verde.

Las des emballages fragiles en carton ou des caissons sans âme, nos deux complices ont décidé de s’offrir le luxe d’un mini-Loft en plein quartier récent de l’ancienne exposition universelle, ce devrait être parfait pour leur idylle et y vivre comme des boissons sans eau …

Malgré leur origine d’appellation contrôlée, ils ne maîtrisent pas du tout la langue de Vasco de Gamma, et le premier contact avec ce gardien des clés pour prendre possession de leur habitat est quelque peu compliqué…
Mini Sagres (qui parlerait bien mieux le langage de la Karlsbrau) tente bien d’expliquer que c’est la bonne adresse à laquelle ils ont rendez-vous, mais le Père Fouras local aux accents plutôt africains n’a qu’un mot : « Aqui ? »…
Dialogue de sourd pour un petit mot qui n’a aucun sens pour elle, « ici », ce n’est pourtant pas compliqué !
Bon, il va vraiment falloir réviser un minimum pour casser la barrière de la langue.

Finalement, avec bonheur, après avoir été gentiment accueillis par Linda, sans tiroli ni tirola, ils découvrent un appartement à la décoration soignée, sorte de mini loft au design moderne, leur aventure Portugaise peut démarrer.

Lisbonne est une ville riche de son patrimoine et de ses quartiers animés, et cela ne fera pas de malt à nos deux comparses d’arpenter ses nombreuses rues, c’est donc parti pour 5 jours complets de randonnée qui vont leur faire les mollets ou même leur permettre d’avoir de la « cuisse »… !

2015_lisbonne_tram-001

Leur première vision à la sortie de la station de métro « Cais do Sodré » est à la hauteur de ce qu’ils attendaient de cette capitale : des tramways anciens, des façades revêtues d’azulejos, (faïence que l’on retrouve absolument partout), le linge qui pend aux fenêtres dans les ruelles étroites, des guirlandes multicolores qui se croisent entre chaque maison…
Ici ça respire la joie de vivre et ça sent la lessive !
C’est ça qu’c’est bon !

Super Bock a préparé différents itinéraires de balade, et Mini Sagres est évidemment ravie de le suivre dans ce périple.
Escaliers pentus, marches qui se comptent par centaines, Lisbonne est une ville de cœur, car il en faut du cardio pour grimper, grimper et encore grimper…

2015_lisbonne_typic-001

Les Lisboètes doivent forcément être de grands sportifs au vu de leur dénivelé quotidien !

C’est aussi une ville de carreau, oui, car ici (Aqui ?) tous les trottoirs sont carrelés, je n’ai pas dit pavé pour bien différencier la chose, les trottoirs brillent en effet comme si on venait de les cirer, chaque petit carreau est lissé, huilé, mais pas de décapeuse en vue ni de fée du logis…
Résultat, ça grimpe, mais ça glisse aussi !
Alice ça glisse au pays des merveilles…

Heureusement, nos super héros ont prévu les sandales à crampons, les tongues à semelle anti-dérapante, bref, les chaussures de trail, pas question de s’éclater la capsule sur un bout de trottoir !.

Aucun quartier ne résiste à leurs pas déterminés, et sans pression aucune, ils découvrent le Bairro Alto, Alfama, Chiado, la praça do comercio, le castelo Sao Jorge…
Les vues des miradors ou des terrasses sont juste incroyables, les couleurs sont inouïes, tout est beau et tellement varié, ils en prennent plein les mirettes, mais surtout plein les canettes !

Autant d’endroits à découvrir, autant de kilomètres à parcourir !

2015_belem-002 2015_monastere_jeronimos

En s’écartant un peu du centre de Lisbonne, les voici sur le bord du Tage (même pas Mahal !), au pays de la Tour et des succulents Pasteis de Belem.
Cet endroit est magnifique, et sur le conseil d’autres alcoolytes non anonymes, Super Bock et Mini Sagres visitent le monastère des Hiéronymites.

Le cloître leur coupe les bulles par sa beauté unique, la pierre ocre sculptée se fait dentelle, le soleil éclate sur l’édifice, la magie opère et agite le houblon de nos voyageurs.

2015_07_01-18_portugal_d_gastronomie_0025___800x600Le soir venu, fatigués par leur longue promenade, il est temps pour eux de revenir au loft pour trinquer à cette première journée dans Lisbonne, mais aussi pour tremper leurs étiquettes dans l’eau chlorée de la piscine privée.
Qu’il est délicieux ce rafraichissement pour délasser les canettes fatiguées !

Autre jour, autre parcours.

S’il existe bien un incontournable à visiter dans la région Lisboète, c’est SINTRA.

Sintra, c’est un peu comme si vous mettiez sur un même site 5 ou 6 châteaux complètement différents de par leur architecture, origine, ou histoire, et que vous les offriez aux touristes sur une journée.

Prenez Chambord, Fort Lalatte, Azay le Rideau, Vaux le Vicomte et le château de la belle au bois dormant de Disney, installez les tous sur une colline rocheuse, et visitez !

Super Bock et Mini Sagres ne vont donc pas se priver de cette découverte du patrimoine mondial classé par l’UNESCO.
Après avoir obtenu le pass magique pour la navette bus, ainsi que les tickets d’entrée pour 4 châteaux, ils démarrent leur visite par le palais de Monserrate et son parc verdoyant aux allures tropicales.

2015_sintra_parc_monserrate 2015_sintra-003

Palmiers, fougères arborescentes, cactus, plantes grasses, fleurs rares, il fait bon s’y promener dans ce havre de paix où la foule n’a pas encore choisi de mettre les pieds en cette heure trop matinale.

Le palais de Monserrate est à l’image de son parc, tranquille, solide, tout en courbes orientales, et en arabesques.
Aladin aurait pu y passer des jours heureux avec Yasmine !

C’est ensuite au palais de Pena que va se poursuivre la balade.
Celui-ci est LE château à ne pas rater selon tous les guides et autres blogs ou bouquins sur le Portugal, digne des plus beaux dessins animés, il est indescriptible tellement il est incroyable !
Des couleurs vives inondent les façades, du jaune, du rouge, du bleu, des tours monumentales, des passages vertigineux à flanc de colline, cela fait presque décor de cinéma en carton plâtre, mais non, c’est bel et bien un palais initié par la douce folie des rois…

2015_sintra-001Le parc est aussi hallucinant et vaste que son château, la verdure y a pris toute son aise, et il n’y a pas de carence en chlorophylle ici !

Nos super héros houblonneux s’en donnent à cœur joie, et les canettes sont bel et bien entrées dans le rythme endiablé de ces randonnées culturelles à souhait.

Après une rapide pause déjeuner dans le village même de Sintra, ils repartent vers le palais national, bien moins entretenu, sans grande originalité, et bien banal par rapport aux deux précédents, il ne leur laissera pas un souvenir impérissable.

Ils partent maintenant à l’assaut de celui des Maures.
Plutôt dans le style médiéval, et tout de vieille pierre vêtu, ce château en impose, accroché tel un forcené à son piton rocheux…Et le vertige habituel de Mini Sagres et Super Bock revient à la charge !
2015_sintra-002Ils ont l’air malin nos deux héros dans le vent, se cramponnant au muret près du vide, et se cantonnant à redescendre bien vite vers les jardins envahis d’agapanthes.
Vertige de l’amour quand tu les tiens …

Après l’air pur des altitudes de Sintra, un peu de plage et de décor sablonneux les changera pour le lendemain.
Direction CASCAIS.

Le court trajet de 40 minutes en partant de Cais do Sodré, les emmène directement sur la plage d’Estoril qui n’a que peu de réel intérêt, pour rejoindre ensuite ce joli village d’anciens pêcheurs : Cascais (prononcer Cache caille yes, ou cash cash, bref, on y va !)

C’est un vrai jour à liquider des bières, température chaude, mer bleue, sable blanc, tout y est pour une Mini Sagres et un Super Bock en mal de baignade et de rafraichissement.

2015_cascais_002 2015_cascais_003

Les voici donc sur la promenade qui longe le littoral, à admirer villas de luxe alternant avec paysages de pierre volcanique, phare, et falaises abruptes, un mixte entre Bretagne et ile de la Réunion, la « Boca de Inferno » (la bouche de l’enfer… tout un programme), les avale tout crus dans son abîme creusée dans la roche noire !

Après un super méga hamburger dégusté à l’ombre, ils peuvent enfin se diriger vers la plage, pour un bain de soleil et un bain tout court dans une eau presque chaude à …17° !
Sachant que la température extérieure avoisine les 35°, calculez la différence notoire que vont subir nos deux héros en pénétrant leur corps échauffé par des heures de balade, dans cette eau claire et turquoise, certes attirante, mais tout de même bien vivifiante !

Il faut aussi vous dire que Lisbonne a quelques points communs avec des pays très chauds, des exemples ?
Tout d’abord comme Rio la Brésilienne, le Christ Roi (Cristo Rei) surplombe également la ville, bras écartés, guettant de son regard bienveillant la capitale Portugaise…

2015_lisbonne_cristo_rei 2015_lisbonne_pont_28_avril
Puis avec San Francisco la Californienne, son pont célèbre le « Golden Gate » est jumeau avec celui du 25 avril à Lisbonne, mêmes poutres, mêmes tabliers, même couleurs, on s’y croirait !

Donc, quand vous voyagez vers Lisbonne, vous faites d’une pierre, trois coups ! (et pas forcément à boire, espèces d’ivrognes !!).

Bon, avec toutes ces balades et ces découvertes, leur séjour à Lisbonne tire sur sa fin, mais pas question pour eux de repartir sans tester les deux transports si typiques de cette capitale…

2015_tram28-001Ils ont certes déjà emprunté les rames de métro impeccables (les stations brillent et reluisent de partout !), le ferry pour traverser le Tage, le bus, mais il leur manque l’essentiel : le tuk-tuk et le tram 28 …

Sans aucun point commun avec le département d’Eure et Loir, ce tramway à l’ancienne, tout de bois vêtu, sponsorisé par une célèbre marque de soda, rallie tous les plus jolis coins touristiques de Lisbonne, et l’idéal est de faire toute la ligne sans jamais en descendre.
Mieux que le train de la mine à Disney, ça couine, ça bringuebale, ça grince, mais ça passe !
C’est très dépaysant et rustique à souhait…
Aller à Lisbonne sans prendre une fois le tram 28 serait un oubli impardonnable.

Une fois qu’ils furent un peu secoués mais ravis de cette balade au cœur de la capitale, il ne leur restait plus qu’à tester le tuk-tuk, cette sorte de tricycle motorisé pour ceux qui ne connaîtraient pas..

Sur la place du commerce, le choix est difficile, il y en a des colorés, des grands, des plus petits, certains sont conduits par quelques femmes, beaucoup par des hommes, des grands, des moustachus, des qui parlent Français, des qui parlent Anglais, des qui ne parlent pas !

 

2015_lisbonne_tuktuk-002  2015_lisbonne_tuktuk-001

Le premier qui harponne Mini-Sagres et Super-Bock se prénomme Roy, il ne parle que l’Anglais, mais son grand sourire et sa bonne humeur mettent fin à la concurrence, il est donc l’élu guide Tuk-tuk !

A la seconde où l’engin démarre sur les pavés, nos deux héros comprennent que les deux prochaines heures vont être folkloriques, et que, en comparaison, le tram 28 était bien tranquille !

Le tuk-tuk va effectivement partout, mais en vous secouant dans tous les sens (je vous rappelle que nous n’avions aucunement parlé de remuer la pulpe ! Il ne s’agit que de bière, pas d’Orangi…), il passe au millimètre près dans certaines ruelles étroites, il ne cale jamais, grimpe les montées les plus difficiles, tourne dans les virages allègrement, et adopte les pavés glissants comme si de rien n’était.

Bref, Roy est un pilote et un guide hors pair, et le tout dans la langue de Shakespeare !
Il explique quelques anecdotes, s’arrête pour les pauses photos, discute avec ses potes au détour d’une avenue, prend une limonade, raconte les quartiers, laisse même le tram 28 venir les coller au train !

2015_lisbonne_mirador_001

Mais tout cela n’est que du bonheur pour nos deux tourtels-reaux !

Les 2 heures ont passé très très vite, et ils ne regrettent aucunement d’avoir testé ce moyen de locomotion incontournable à Lisbonne.

Cette fois-ci, leur semaine Lisboète prend fin, et il est temps de partir découvrir l’Algarve, la côte Sud du Portugal, un peu équivalente à notre fameuse côte d’Azur, ce sera à suivre notre prochain épisode si vous le voulez bien !

En attendant, vous pouvez déguster une bière tranquille.
(Attention l’alcool doit être consommé avec modération, il paraît qu’il est sympa..modération…)

Extrait

Album complet : Algarve – De Lagos à Sagres
(Alvor, Meia Praia, Ponta da piedade, Praiai do Camilo, Praia Dona ana, Arrifina, AlJezur, Cabo de sao Vicente, Odeceixe, Rogil, Parque natural alentejano …)2015_07_01-18_portugal__resume_acte3_lisbonne

Album complet : Algarve – Albufeira
(Senhora da rocha, Benagil, Farol de Alfanzina, Falesia, Praia dos pescadores, Praia do peneco, Praia dos alemaes, Praia dos aveiros …)2015_07_01-18_portugal__resume_acte3_lisbonne

Album complet : Lisbonne
2015_07_01-18_portugal__resume_acte3_lisbonne

Album complet : Cascais, Belem, Almada
2015_07_01-18_portugal__resume_acte3_lisbonne

Album complet  : Sintra
(Castelo dos Mouros, Palacio de Moserrate, Palacio Nacional de Sintra, Palacio nacional da pena …)
2015_07_01-18_portugal__resume_acte3_lisbonne