logo-dunes-espoir_bnw

2012 – Dunes d’Espoir – Guadarun – Etape n°7 – La soirée de clôture, ça va zouker !

On ne s’afflige point d’avoir beaucoup d’enfants,
Quand ils sont tous beaux, bien faits et bien grands,
Et d’un extérieur qui brille ;
Mais si l’un d’eux est faible, ou ne dit mot,
On le méprise, on le raille, on le pille :
Quelquefois, cependant, c’est ce petit marmot
Qui fera le bonheur de toute la famille.

Charles Perrault – Le petit Poucet

JPEG - 91.7 ko

Saviez-vous que le conte de fées de notre enfance était parfois lié au handicap ?

Le petit Poucet était nain, Jean-mon-hérisson était un petit garçon à la disgrâce physique, le joli cygne un vilain petit canard…

Sous des fables anodines, la tolérance et la différence étaient mises en avant.

Comme dans tout conte de fées, histoire, ou légende de notre enfance, il y a toujours une merveilleuse conclusion, une morale heureuse…

Vous voyez vers quel chemin je veux vous mener ??

Au départ de ce voyage, 4 enfants un peu différents, ont pris leur envol vers la Guadeloupe, des anges aux ailes un peu cassées, ils ont quitté leur nid douillet, leur famille, leurs amis, pour une semaine à l’autre bout du monde….

Ils ont fait confiance à une bande de fous furieux, tous de jaune vêtus, qui n’ont eu aucun état d’âme à les embarquer dans la jungle, sous les palmiers, à les faire dormir sur le sable, à prendre le bateau ou même l’avion…

JPEG - 138.1 ko

Ce ne sont pas des ogres, ni des sorcières, juste des elfes et des lutins malicieux à la foulée rapide….

Et pour canaliser tout ce joli petit monde, il y avait une tribu orange, un peuple de gentils et généreux, qui allaient veiller au bon déroulement et au confort de nos petits jaunes !!

JPEG - 130.2 ko

Jaunes et oranges, rien que des couleurs chaudes ….

J’ai peur d’en oublier, mais voici les visages qui auront marqué notre aventure en Guadeloupe, des sourires ambulants au cœur d’or…

Les chefs de la tribu,

JPEG - 21.1 ko

Daniel

JPEG - 4.9 ko

Lucien

La maman du camp et Le boss du chrono

JPEG - 75.2 ko

Christiane

JPEG - 10.8 ko

Fred

La plus jolie des fées, Miss Aude, et les adorables Jackie et Sabrina,

JPEG - 11 ko
JPEG - 19.5 ko
JPEG - 8.8 ko

Notre petite Gwen…La douce Marianne, et les infirmiers de choc, Teddy, Fabien et Fémi….

JPEG - 7.1 ko
JPEG - 12.7 ko
JPEG - 28.8 ko

Il me fallait rendre hommage à ces gens juste formidables !!

Que ceux qui ne sont pas cités ici ne m’en veuillent pas, et se manifestent !!

Avant de nous laisser rejoindre la métropole, cette fabuleuse tribu orange nous avait réservés l’immense honneur d’un bal en son château !!

Euh, pardon, j’ai confondu d’histoire ….Je reprends…

L’immense honneur d’une cérémonie de clôture et d’une soirée dansante, prévue au Golf hôtel de Saint-François !!

Vous allez vite comprendre combien cette soirée a été chaude en tous points ….

Le soleil s’est pourtant bien couché, les températures auraient dû descendre un peu, mais que Nenni !!

Au fur et à mesure de la soirée, la canicule s’est installée…

Il y a eu d’abord en apéritif, la remise des prix.

Suite au classement des concurrents, les médailles de cette Guadarun 2012 ont été distribuées par notre délicieuse et immense Aude.

JPEG - 35 ko
JPEG - 26.2 ko
Perchée à plus de 2 mètres sur ses hauts talons aiguilles, elle est assistée de Inès, Morgane, Gaspard et Jonathan, parfaits en maîtres de cérémonie !

Là, ça allait encore.
Le public était presque sage et applaudissant.

Nos Lutins des Dunes ont alors enchaîné avec les hors d’œuvre : une petite reprise inédite des Restos du cœur sauce Guadarun.

Ceci restait bon enfant.
Mais le public était déjà debout et conquis !

Ne pouvant laisser l’idylle de Aude et Gaspard secrète trop longtemps, nous en avons donc profité pour célébrer leur union officielle, sous un hymne du mariage repris en chœur par l’assemblée en délire …

Ça chauffe, ça chauffe …

Le buffet fût ensuite servi pour tous les convives, accras de morue, petits boudins antillais, verrines exotiques, poulet, riz, vin, le tout à volonté.

Il fait vraiment chaud dans cette salle non ??

Mais les degrés ont monté d’un, que dis-je, de plusieurs crans, lorsque Jaël fit son entrée, les mains sur son synthé, et la bouche collée sur son micro !!

JPEG - 61 ko

Je ne sais pas trop ce qui s’est passé, mais sachez que je n’ai jamais pu dîner tranquillement, et que je n’ai plus jamais remis les fesses sur ma chaise à partir de ce moment précis !!

Cette petite met le feu à elle toute seule, comme une grande artiste qu’elle est.

Capable de chanter du rock, de la variété française comme internationale, elle nous enchaîne titre sur titre, tube sur tube, Jonathan en a même perdu sa voix à force de hurler « Laisse moi t’aimer » d’un Mike Brandt transformé !!

Oubliant la fatigue et la course, plus aucun invité n’est à table, tous sont sur le dance-floor à se trémousser !! (c’est bon pour la récup’ docteur non ???)

JPEG - 50.7 ko

La soirée bat son plein, il fait une chaleur à mourir !!
Je suis trempée et le mot est faible !

J’avais dormi dans un sauna à Marie-Galante, voici que je danse dans un hammam à Saint-François !!

Je donnerais tout pour virer ce tee-shirt coton des Dunes qui me fait dégouliner !!
(Il faudra penser à l’avenir, Messieurs les chefs des Dunes, à la robe de soirée technique, anti-transpirante !!)

Dans ce moment d’euphorie, et de chaleur infernale, nous sortons les jeunes des fauteuils, ils sont maintenant debout, à danser avec nous !!

Une ronde se forme, emportant coureurs, enfants, organisateurs, les sourires en disent long sur ce moment si fort.

L’image est hallucinante et à peine croyable, les fauteuils sont vides, Morgane, Inès, Gaspard se défoulent sur Célimène et Vas-y Franckie !!

Jonathan danse avec les bras, il est si beau !!

JPEG - 54.7 ko
JPEG - 87 ko
JPEG - 44.5 ko
JPEG - 70.5 ko

Il n’y a plus de handicap, juste une grande famille qui s’éclate autour d’un événement exceptionnel.

Les coureurs ont franchi le cap, ils dansent avec nos gamins, ils délirent, partagent, offrent leurs cœurs, la barrière est tombée, explosée en plein vol !!

Je crois que si j’ai une image à retenir parmi toutes celles que j’ai en tête, ce serait celle-ci, un énorme moment de bonheur où plus rien ne compte….

Tout y respire la complicité, l’amitié, l’amour, la tolérance…

Mais cet amour ne fait pas baisser les degrés pour autant…

J’oublie un peu le romantisme des dernières lignes, car la suite est un peu brûlante (merci d’écarter les jeunes lecteurs de ce qui va suivre !!)

Je ne sais plus si c’est « sans chemise sans pantalon » ou « tomber la chemise » qui vont nous faire basculer, mais dans un délire collectif féminin, nous arrachons avec plaisir, les liquettes de nos mâles de la soirée !!

Autant vous dire, aucun ne résiste à nos assauts presque sauvages ….

Allez hop, ici une chemise, là un tee-shirt, encore ici un maillot …

Je les envie de se retrouver torses nus…

JPEG - 42 ko
JPEG - 29.3 ko

Je vous jure, que s’il n’y avait pas eu de jeunes autour de nous, je me retrouvais en petite tenue tellement j’ai chaud !!

Mais la séance « bain de vapeurs » n’est pas terminée…

Jaël, non contente d’avoir déjà mis le feu, en profite pour nous glisser insidieusement du zouk, et même pire, du zouk love … !!

C’est parti pour du collé serré, du dandinage de fesses, du sensuel, de la chaleurrrrrrrr !!

C’est promis Gilles, je ne dévoilerai rien sur ta danse avec notre si jolie Miss …

Je préfère vous prévenir, nous avons du boulot pour arriver à la cheville, pfff, que dis-je, au talon de nos Guadeloupéens préférés !!

Le spectacle est tout autour de nous, et nous nous régalons de leur danse lascive et sensuelle, sans jamais être vulgaire ou provocatrice….

Il nous faudrait des cours, mais dans l’urgence, Domi m’entraîne dans un zouk love à notre manière, en gros, un slow un peu plus torride qu’à notre habitude …
Mais c’est un très joli début pour mon rugbyman viril !!

Je le sais, je vais mourir de chaud, et c’est maintenant !!

Je sais désormais à quoi vont ressembler mes crises de pré-ménopause !!

Après le zouk, les séries de rock nous achèvent, Gilles et Bichon m’entraînent chacun leur tour, dans leurs pas rapides et enlevés, j’ai la main qui glisse, j’ai viré les tongs pour être nus-pieds, je suis une savonnette ambulante !!

Alice, ça glisse, au pays des merveilles ….

Ne souriez pas, c’est pas drôle d’être aussi moite en boîte !!

Je ne vous ai pas dit, mais j’ai dû finir toutes les bouteilles d’eau que j’ai pu trouver à portée de main ….

La conversion en litres bus ne doit pas pouvoir être comptabilisé, cela doit être énorme !!

Eh oui, quand il fait chaud, il fait soif, alors quand il fait super méga trop chaud, il fait super méga trop soif !!

La prochaine fois, je prends un camel-back !!

La soirée continue, tard dans la nuit, à croire que cette Guadarun était finalement un jeu d’enfants vu le dynamisme et la folie des fêtards !!

Mais il y a un moment pour tout et Jaël nous met en sas de décompression pour terminer cette soirée de folie, petite chorégraphie tous ensemble, puis elle baisse la musique, petit à petit, coupe le son, nous remercie, elle ne nous met pas dehors, mais nous souhaite une excellente nuit.

Merci Mademoiselle pour cet exploit musical, c’était juste parfait !!

Le dance-floor se vide, les corps sont repus.

Le zouk est fini, nous allons pouvoir nous allonger dans un lit confortable et fermer les yeux pour cette dernière nuit en Guadeloupe…

Ne surtout pas penser que cela se termine, oublier que notre avion décolle le lendemain, ne pas réfléchir aux adieux, surtout pas !!

Dimanche 15 avril

La Guadarun aura lieu du 7 au 15 avril 2012 …

Petit flash-back sur les mois d’hiver, où nous rêvions de cette semaine aux Antilles partagée avec les Dunes d’espoir.

Nous ne savions pas quelle aventure nous attendait, ni à quelle sauce créole nous allions être dévorés, aujourd’hui, nous savons quelle chance nous avons eu de la vivre !!

La dernière journée se déroule comme une journée de vacances en famille, un plongeon dans la piscine, un peu de tourisme dans Saint-François, quelques emplettes souvenirs, une lichette de rhum…

Les bagages sont faits, les duvets sont roulés, le bus qui nous mène à l’aéroport a mis le moteur en route.

Le départ est proche, et ce n’est pas Jonathan qui me contredira !!

Notre « John d’amour » est prêt pour repartir vers le Sud de la France, il sait que son frère et sa maman vont venir le chercher en voiture à l’aéroport de Marignane, il est heureux.

Inès, Gaspard et Morgane sont dans les starting-blocks et écrivent au dernier moment quelques dernières cartes postales…

Il nous faut maintenant dire au-revoir aux copains et copines qui prolongent leur séjour, aux bénévoles, à l’équipe organisatrice …

C’est le moment que je déteste, les adieux n’ont jamais été mon fort, j’ai toujours cette grosse boule qui coince dans la gorge, et les yeux qui s’humidifient, toujours cette saleté de moucherons !!

Bye bye Yannick, Edith, Ninie, Aude, Jackie, Sabrina, Marianne, Ciao Roberto et Federico, au plaisir de vous revoir un jour !!

Le bus démarre et nous sommes dedans.

L’ambiance n’est plus à la fête, le silence et le calme trahissent la nostalgie et le désir de rester ici.

L’aéroport de Pointe à Pitre est en vue.

Derniers adieux à Daniel, Lucien, Guy, qui nous ont accompagné jusqu’ici.

Résister.

Morgane craque, je la prends dans mes bras, ses sanglots sont ceux d’une jeune fille qui n’a pas envie de quitter ce lieu magique et cette atmosphère unique !!

Je ne résiste plus.

J’ai les yeux brouillés.

La nuit est tombée, nous embarquons.

L’avion décolle vers les Champs-Elysées….

La fabuleuse histoire des Dunes d’espoir au pays de la Guadarun s’achève ici.

Ils vécurent heureux et eurent plein d’enfants … .

Non, c’est une fin bien trop banale pour ce conte de fées aux parfums tropicaux.

Ils repartirent heureux et s’en trouvèrent transformés

Oui je préfère, et comme les images parlent mieux que tous les mots, voici nos aventuriers, héros de ce conte extraordinaire ….

JPEG - 15.3 ko

Inès au départ de Paris

JPEG - 8.9 ko

Inès en Guadeloupe

JPEG - 20.3 ko

Morgane au départ de Paris

JPEG - 17.3 ko

Morgane en Guadeloupe

JPEG - 10.5 ko

Jonathan au départ de Paris

JPEG - 11.5 ko

Jonathan en Guadeloupe

JPEG - 5.6 ko

Gaspard au départ de Paris

JPEG - 11.6 ko

Gaspard en Guadeloupe

Les photos résument tout…L’air de la Guadeloupe serait donc plus pur ???
Il nous faudra y retourner pour vérifier …

Je ne vous parlerai pas des aurevoirs, ni des retrouvailles avec les parents à l’aéroport de Orly…
Ceci restera notre petit secret, entre nous …

La boucle est bouclée, je vous remercie infiniment d’avoir suivi toutes ces étapes, d’avoir lu et commenté avec un enthousiasme sincère tous ces articles !!

Je ne vais pas encore remercier tout le monde, mais ils sont dans mon cœur pour longtemps, et ils le savent ….

Si vous hésitiez encore avant de partir en Guadeloupe, n’hésitez plus, Domi et moi avons été piqués par la Gwadamania….

Nous buvons du rhum, du jus de goyave, nous nous gavons de petits boudins et autres accras, et nous écoutons du zouk, c’est grave docteur ?????

Je terminerai par une petite phrase créole qui veut dire beaucoup :
Mwen aimé ou !!!


Commentaires version précédente

25 mai 2012 à 15h22min – par TATA LINDA

HEY !!!

Je fais durer le suspens, moi, ce dernier compte rendu, je me l’étais mis de côté, j’me le suis gardé, pour un jour où j’en aurai marre d’entre les gens négatifs, se plaindre de tout et de rien… et aujourd’hui, j’ai cumulé tous ces fameux jours où j’ai observé cette négative attitude….. Oh que j’ai bien fait, ma petite Sandrine !!! enfin, des gens qui savent aprécier la simplicité, qui savent contaminer leur bonne humeur, distribuer leur bon coeur sans l’abimer pour autant ! non pask’ avec tout ce « coeur à l’ouvrage » on pourait se retrouver avec une éponge toute crevée en guise de coeur ??? Hé bien non !!!! je vois que, justement vous avez fait le plein pour minimum une année complète de bonheurs simples, de partages !!

Whaouuu, comme tu écrits bien, tu décrits bien, c’est vrai qu’on s’y croirait !!! j’aime ta façon de présenter tes textes avec se mélange de nostalgie, d’humour et de sincérité absolue..
ha c’est sure, tu t’es pas mise à poile à la super soirée zouk, mais ton intérieur profond, ton âme, quoi….et bien moi je l’ai vu franchement, tellement tu étais à découvert avec ces mots si délicats…….
Comme quoi, il suffit pas de se mettre à poil pour se montrer nue !! héhé

gros bisous à mon nounours bien lêché !!!! et ma copine Lapine en ses temps….. les plus GRANDS EDUCA-COEUR du monde !!!

Linda

18 mai 2012 à 14h47min – par Christian Marc LAVIGNE

Merci à tous ces hommes et femmes qui ont le cœur et l’énergie d’aider nos enfants en grande difficulté à connaitre autre chose que les couloirs d’hôpital et les centres de rééducation.

14 mai 2012 à 22h40min – par Gilles

Jamais un GUADARUN n’aura duré aussi longtemps grâce à tes « résumés d’étapes » d’un talent exceptionnel. Vous avez réussi à nous instiller un je ne sais quoi de très bouleversant. Et tant pis pour les moucherons, il y a un moment ou il faut se laisser aller. Crois moi, je vais garder en mémoire le sourire de ces enfants. Ils sont beaux, ils sont heureux et c’est l’essentiel. Depuis vous, j’aime le jaune !!

14 mai 2012 à 16h54min – par Lydie

Comment ça c’est déjà fini ?
Superbe cette histoire, c’est beau et quel courage.
J’adore les photos des enfants avant / après.
Vous êtes magnifiques.
Bisous

13 mai 2012 à 00h16min – par Jackie

J’ai suivi l’épopée à travers tes mots Sandrine et grâce à ta jolie plume ! Je l’ai vécu aussi avec mes tripes et je félicite ta justesse de ton et ton angle de vue qui rendent parfaitement toutes ces situations ! Grâce à vous, ce Guadarun a été le plus beau que j’ai vécu…. Merci encore pour tout cet amour …. A très vite

11 mai 2012 à 09h18min – par catherine (d’alsace !!!lol !!!)

J’en veux encore !!!!! je veux aussi y aller !!!!! c’est quand la prochaine !!! lol !!! je m’etais habitué a avoir mon petit brin de soleil chaque jour ….. ca va ma manquer ….. tes textes sont exceptionnels et transmettent tant de bonheur et d’amour .. un vrai regal… merci d’avoir partagé tout cela avec nous et vivement votre prochaine expédition !!! biz

10 mai 2012 à 21h53min – par Gilles le chti

Waou !! Quel talent ! Il parait que c’était votre premier grand projet outre-mer avec les dunes,tout comme moi.Bin,on ne dirait pas !!
Vraiment géniaux tous ces récits,les textes,l’humour,les photos…
Je ne me lasse pas de te lire ! Tout l’esprit des dunes y est résumé ! LES ENFANTS D’ABORD !
Et puis en retour,Nous aussi sommes comblés par cette aventure !

10 mai 2012 à 20h57min – par Yann

On a couru, on s’est lié d’amitié, on a ri, on a sué, on a zouké tous ensembles sans handicap, sans frontière mais qu’est c’qu’on a aimé !!!!!! J’en suis revenue transformée.

10 mai 2012 à 20h52min – par Yann

On a courru, on s’est rencontré, on a ri, on a zouké, on a sué tous ensembles sans handicap, sans frontière mais qu’est ce qu’on a aimé !!!! J’en suis revenue transformée.
Merci Sandrine.

10 mai 2012 à 20h36min – par patricia poirey

ca y est les larmes me sont montées aux yeux. merci pour les textes et les photos de gros bisous a vous deux et merci a tous les coureurs de Dunes espoir pour leur courage et l’amour qu’ils ont pour nos enfants

10 mai 2012 à 20h27min – par Valéry

Caramba ! Cette fois-çi ça semble vraiment être la fin de cette belle aventure. Les récits, commentaires, anecdotes, photos que tu viens de distiller étape par étape au cours de ces dernières semaines Sandrine , m’ont permis de rester dedans, de revoir(vivre) la joie des enfants, les instants de bonheur partagé avec les uns et les autres, des Dunes ou non. J’ai ausi découvert les « à côté de la course pendant les temps de course « vécus par les jeunes. Pour tout celà un ENORME merci Sandrine (sans oublier ton cher et tendre of course !)